S'abonner à l'infolettre

La sésamoïdite

Mise à jour le 22 avril 2020

La sésamoïdite

La sésamoïdite désigne une inflammation des os sésamoïdes sous la tête métatarsienne, près du gros orteil.

Plus fréquent chez les sportifs qui pratiquent la danse ou la course à pied, ce trouble plantaire provoque des douleurs et contraint la fluidité des mouvements.

Bien que la sésamoïdite seule soit plutôt facile à régler, il convient de savoir en reconnaître les signes avant-coureurs avant qu’elle ne devienne problématique.

Voici les symptômes, causes et traitements médicaux de la sésamoïdite au pied.

Symptômes de la sésamoïdite

Curieux petits os, les sésamoïdes ne font pas officiellement partie du squelette humain. À vrai dire, ces derniers ne sont reliés à aucune autre structure musculo-squelettique autre qu’un tendon et une articulation.

Bien qu’ils soient minuscules, ils peuvent être à l’origine d’inconfort et de désagréments mécaniques.

Dans le cadre d’une sésamoïdite, ils sont responsables des symptômes tels que :

  • Le gonflement de la zone affectée
  • Une douleur sous la base du gros orteil qui empire lors de la marche
  • Des rougeurs ou la présence d’hématomes sur le pied
  • Une modification du pas due à la compensation mécanique
  • L’impossibilité de se marcher rapidement ou sur un terrain inégal
  • Des difficultés à plier ou mobiliser correctement le gros orteil

Advenant l’identification de ces symptômes, il est important de considérer une consultation avec un podiatre afin qu’il écarte d’autres diagnostics semblables, comme la fracture de stress du sésamoïde.

Faire le diagnostic d’une sésamoïdite

Certains troubles du pied présentent des symptômes similaires à ceux de l’inflammation des os sésamoïdes.

Afin de pouvoir orchestrer le traitement le plus approprié, le podiatre met en oeuvre différents examens qui visent à confirmer le diagnostic de sésamoïdite :

Ces méthodes diagnostiques s’orientent vers :

  • L’inspection visuelle du pied
  • L’examen biomécanique
  • Si le médecin ou le podiatre soupçonne la présence d’une forme infectieuse d’arthrite ou de la goutte, une ponction articulaire
  • Une radiographie numérique du pied, qui sert à écarter une douleur due à l’arthrite ou une fracture de stress

Causes et facteurs aggravants de la sésamoïdite

La sésamoïdite apparaît généralement en réponse à un surmenage des tendons du gros orteils, mais elle peut aussi être facilitée par d’autres facteurs.

Les éléments suivants sont fréquemment associés à la formation de l’inflammation de type sésamoïdite :

  • La présence d’un oignon du pied mal soigné
  • L’arthrite du pied
  • Une fracture du pied non traitée
  • L’inflammation récurrente des tissus près des os sésamoïdes
  • Le port de chaussures aux semelles trop minces ou à talons hauts
  • La pratique assidue d’un sport rude pour la région du gros orteil comme la danse ou le basketball
  • Une malformation de la voûte plantaire comme le pied plat ou creux

Comme d’autres troubles plantaires peuvent être à l’origine d’une sésamoïdite, il est fortement conseillé de consulter un professionnel de la santé.

Si tel est le cas, ce dernier pourra identifier la pathologie ou la lésion responsable de la douleur.

Prévenir la sésamoïdite

Évidemment, plus d’un élément peut être responsable de l’apparition de cette forme de métatarsalgie.

Toutefois, si le patient ne souffre d’aucune autre pathologie susceptible de faciliter une sésamoïdite, le champ est libre pour l’adoption de mesures préventives.

Voici une liste de conseils qui visent à limiter l’incidence de la sésamoïdite au pied :

  • Limiter le port de chaussures à talons hauts 
  • Opter pour des souliers aux semelles épaisses et plus rigides
  • Choisir des chaussures bien adaptées à la morphologie des pieds et à l’activité physique pratiquée
  • Maintenir un poids santé
  • Le port de coussinets de protection dans les chaussures
  • L’arrêt temporaire des activités sportives qui sollicitent beaucoup le pied

Si, malgré les efforts de prévention les os sont tout de même soumis à l’inflammation, il pourrait être judicieux de consulter un podiatre.

Il dispose des outils et des compétences nécessaires afin d’administrer le traitement médical qui s’impose.

Les traitements médicaux pour contrer l’inflammation des os sésamoïdes

Comme nous avons pu le constater, les symptômes de la sésamoïdite tendent à devenir très encombrants pour la personne qui en souffre.

Et bien que de simples changements au mode de vie parviennent régulièrement à soulager les douleurs, ceux-ci ne sont pas toujours suffisants.

Pour remédier à une sésamoïdite, les traitements médicaux offerts en clinique podiatrique sont :

Pour régler un cas de sésamoïdite, la chirurgie est très peu pratiquée.

Cependant, s’il y a présence d’une autre condition comme la fracture ou d’une forme d’arthrose, il est possible que le podiatre suggère un traitement chirurgical.

On pense alors à des opérations telles que :

  • L’ablation du sésamoïde, qui, comme son nom l’indique, nécessite le retrait complet de l’os qui provoque les douleurs

La chirurgie de l’hallux valgus, qui permet de retirer un oignon au pied qui ouvre la porte à l’émergence de la sésamoïdite

PiedRéseau – Pour en savoir plus

Vous aimeriez en apprendre plus sur les problèmes plantaires comme la sésamoïdite? Nous publions fréquemment du contenu à cet effet !

Par contre, même si notre site présente des informations intéressantes, rien n’égale une véritable consultation podiatrique en clinique.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin !

Questions fréquentes

Qu’est-ce que la sésamoïdite?

La sésamoïdite est une inflammation des os sésamoïdes du pied, situés près du gros orteil. Ce trouble plantaire touche souvent les sportifs et les danseurs et peut nuire à la mobilité, en plus de causer des douleurs aux pieds.

Qu’est-ce que les sésamoïdes?

Les 2 sésamoïdes de vos pieds sont de minuscules os rattachés à un tendon de votre pied, sous la base du gros orteil, et qui aident à la marche. Bien qu’utiles, ces 2 os peuvent entraîner plusieurs inconforts, dont la sésamoïdite.

Est-ce que la sésamoïdite est une forme de tendinite?

On peut le considérer ainsi, puisque les 2 os sésamoïdes sont directement rattachés à un tendon, et la sésamoïdite provoque une inflammation des os et de ce tendon.

Quand consulter un podiatre pour traiter une sésamoïdite?

Si, après tous les conseils de prévention que nous vous avons donné dans cette page, vos 2 sésamoïdes causent toujours des douleurs, il devient alors important de consulter un podiatre.

Quand faut-il opérer pour traiter une sésamoïdite? 

La chirurgie est très rare dans les cas de sésamoïdite. Toutefois, dans les cas plus sérieux impliquant une fracture qui ne guérit pas, le podiatre devra procéder à l’ablation de l’os sésamoïde.

Quel est le temps de récupération prévu après le traitement contre la sésamoïdite?

Normalement, avec des soins adaptés, le temps de récupération sera de quelques semaines. 

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Je comprends
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!