Les traitements en podopédiatrie

Mise à jour le 25 avril 2021

Les traitements en podopédiatrie

Chez un enfant en pleine croissance, il peut être difficile de départager un pied problématique d’un pied sain.

Pourtant, une détection précoce peut permettre au podiatre d’intervenir de façon plus efficace, et ce, avant que le pied prenne sa forme décisive.

Les traitements bénéficient alors d’une plus grande efficacité.

Voici les traitements de podopédiatrie utilisés pour contrer les douleurs du pied de l’enfant.

Un diagnostic complet

Avant de suggérer un traitement, le podiatre doit s’assurer de bien comprendre la pathologie qui affecte l’enfant.

Pour ce faire, il a recours à plusieurs techniques d’analyse comme :

En utilisant ces méthodes diversifiées, le podiatre est en mesure d’observer l’impact des pieds sur l’ensemble de l’organisme de l’enfant.

L’évaluation de l’enfant permet donc de détecter les anomalies posturales et les débalancements qui pourraient éventuellement causer des douleurs.

Les orthèses plantaires pour enfants

Lorsqu’elles sont employées comme traitement de podopédiatrie, les orthèses plantaires pédiatriques peuvent être portées dès l’âge de 3 ans.

Mais, contrairement à certaines orthèses plantaires pour adultes, celles-ci doivent s’accorder aux différentes étapes de croissance de l’enfant.

On peut notamment les utiliser pour traiter des problèmes comme :

  • Les pieds plats
  • Des pieds pointés vers l’intérieur ou l’extérieur
  • Les genoux en « X »
  • Des jambes arquées
  • Des douleurs au talon comme la maladie de Sever
  • Des chevilles instables qui causent des chutes fréquentes

Il est probable que, suite à son analyse, le podiatre constate que l’enfant a des difficultés à bien mobiliser ses membres inférieurs.

Si tel est le cas, celui-ci est susceptible de suggérer des orthèses qui permettront de réorienter les jambes et les pieds du bambin.

Par exemple, pour une démarche trop orientée vers l’intérieur, une correction supplémentaire peut s’intégrer aux orthèses pour encourager la jambe à tourner vers l’extérieur pendant la propulsion.

Les attelles

En podopédiatrie, on met l’attelle à contribution lorsqu’une jambe ou un pied doit être immobilisé pendant une longue période.

Chez l’adulte, l’attelle permet de diminuer l’inconfort de la fracture, de l’entorse au pied ou encore la tendinite.

Pour de plus jeunes patients, c’est davantage le pied bot que l’on cherche à corriger avec l’attelle.

Le pied bot est une malformation plantaire dans laquelle la cheville et le pied présentent une courbure vers l’intérieur.

On distingue deux types de pieds bots : le pied bot de position et le pied bot véritable.

Le pied bot de position est dû au mauvais positionnement de l’enfant à naître à l’intérieur du ventre de sa mère. On le traite en immobilisant le pied avec des attelles.

Le pied bot véritable est une déformation congénitale du pied où les structures osseuses et musculaires sont sous-développées. Son traitement comprend aussi l’immobilisation, mais doit parfois faire l’objet d’une intervention chirurgicale.

Pour corriger un pied bot, l’attelle est utilisée comme phase du traitement après une chirurgie ou le retrait d’un plâtre.

Comme le pied bot a tendance à revenir, cette méthode thérapeutique active est utilisée pour maintenir les pieds dans la position souhaitée, et ce, même pendant la nuit.

Les chaussures orthopédiques

Avant l’âge de la marche, le port de souliers ne sert pas à grand-chose sauf à protéger les pieds de l’enfant du soleil et des intempéries.

Toutefois, dès qu’il commence à marcher, il devrait être doté de chaussures qui accommodent son apprentissage du mouvement.

On parle alors de chaussures qui sont :

  • Dotées de semelles confortables
  • Souples
  • Légères
  • Bien ajustées

Malgré l’emploi de souliers conventionnels, il se peut que le bambin se plaigne de douleurs ou qu’il ait des difficultés à se mouvoir.

Dans ce cas, les chaussures orthopédiques peuvent être conseillées par le podiatre.

Les chaussures orthopédiques sont particulièrement utilisées pour assurer un confort aux enfants qui ont les pieds plats et très instables.

Ces dispositifs de correction orthopédique permettent aussi de :

  • Stabiliser le pied
  • Protéger la plante du pied
  • Faciliter le port d’orthèses plantaires
  • Prévenir les douleurs liées aux déformations du pied

Puisqu’il détient un doctorat en médecine podiatrique, le podiatre est autorisé à prescrire des chaussures orthopédiques au même titre qu’un médecin.

Les chirurgies en podopédiatrie

En raison de la grande malléabilité des pieds d’enfants, les chirurgies pédiatriques orthopédiques ne sont que rarement nécessaires.

Toutefois, dans l’éventualité d’une condition grave ou qui ne répond pas aux traitements traditionnels, la chirurgie peut être considérée par le professionnel traitant.

Les interventions chirurgicales suivantes font partie des traitements de podopédiatrie :

  • La chirurgie du pied bot
  • L’élongation d’un tendon d’Achille trop court
  • La correction d’une malformation osseuse congénitale

Bien que certains podiatres soient habilités à pratiquer des chirurgies mineures ou osseuses, c’est habituellement le chirurgien orthopédiste qui prend en charge les interventions pédiatriques invasives.

PiedRéseau – Pour en savoir plus

Vous aimeriez en apprendre plus sur les traitements de podopédiatrie? Notre site comporte énormément de contenu à cet effet!

Cependant, même si le site de PiedRéseau présente des renseignements pertinents, rien ne vaut une véritable consultation avec un podiatre.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Je comprends
PiedRéseau