L’imagerie numérique 2D et 3D

Pourquoi prendre l’empreinte des pieds?

Pour le podiatre, la prise d’empreintes est à la fois une mesure diagnostique et une solution pour créer des orthèses plantaires très sophistiquées.

Outre la création d’orthèses de haute précision, le balayage des pieds joue un rôle clé dans la compréhension des débalancements posturaux.

La technologie 2D agit à titre de capteur et présente une cartographie détaillée des points de pression sous le pied.

En règle générale, un balayage en deux dimensions permet de mettre en lumière les caractéristiques plantaires suivantes :

  • La taille du pied
  • Le type d’arche de la voûte plantaire (pied plat, pied creux ou pied moyen)
  • La position du pied lorsqu’il est à plat
  • La répartition du poids sur le dessous du pied

Bien qu’elle soit plus rapide que la méthode traditionnelle de moulage au plâtre, la numérisation de la plante du pied en 2D n’offre pas autant de possibilités que la technologie 3D.

 

L’exploration 3D du pied peut prendre trois formes distinctes :

  • La triangulation au laser : qui permet de complètement modéliser le pied à l’aide d’un calcul numérique de la distance entre la source de lumière et le contour de celui-ci.
  • Le balayage avec lumière structurée : semblable à la triangulation au laser, mais utilise la lumière infrarouge.

 

Les dispositifs de numérisation 3D représentent une économie de temps considérable dans le diagnostic de problèmes plantaires.

D’une justesse exceptionnelle, les scanneurs 3D permettent aussi la mise au point d’orthèses performantes et extrêmement précises pour traiter les pathologies comme :

Comment se déroule la numérisation du pied ?

Contrairement à la radiographie numérique des pieds, la numérisation par scanneur ne fait pas appel aux rayons X. Elle se penche davantage sur l’aspect structurel et mécanique du pied en laissant les os à la radiographie.

La numérisation de l’empreinte est sollicitée pour établir un diagnostic plus étoffé d’une pathologie ou encore pour reproduire des orthèses le plus fidèlement possible.

Elle se décompose en 3 techniques:

    • Technique en charge : où le podiatre procède à la numérisation des empreintes sur un patient qui se tient debout
    • Technique empreinte semi-charge : où le patient est assis et le podiatre relève numériquement les empreintes en appliquant une charge aux pieds
    • Technique empreinte sans charge : qui voit le patient positionner ses pieds dans le vide au-dessus d’une plateforme de numérisation modulaire.

 

La numérisation en 2D nécessite une alternance entre les techniques pour capter les comportements du pied soumis au poids du corps et du pied sans charge.

Une numérisation d’empreintes en 3D n’est pas douloureuse et s’effectue généralement en plusieurs étapes :

  • Un positionnement du pied
  • Un premier relevé d’empreintes avec un scanneur
  • Une modification du positionnement de la jambe ou du pied (si le cas le nécessite)
  • Une répétition du processus sur le 2e pied (si jugé nécessaire par le podiatre)
  • Une modélisation virtuelle en 3D du volume complet des pieds
  • Une analyse approfondie des résultats par le podiatre et l’administration du traitement approprié

Dans certains cas, l’examen des pieds n’est pas suffisant. Ils exigent parfois une analyse plus globale de la posture et des membres inférieurs. C’est alors l’évaluation posturale qui entre en jeu

Les avantages de la numérisation plantaire

La prise d’empreintes avec les technologies 2D et 3D se distingue nettement des techniques précédentes comme le moulage avec plâtre.

Cette méthodologie est toutefois encore utilisée pour confectionner des orthèses sur mesure.

Les cliniques podiatriques tendent à utiliser la numérisation plantaire de plus en plus en raison des caractéristiques suivantes :

  • Un délai beaucoup plus court pour l’analyse détaillée
  • Une analyse très précise des caractéristiques de la surface du pied et du volume total de celui-ci
  • Une bonne détection des changements de la morphologie plantaire, ce qui s’avère utile dans des cas de pathologies comme l’arthrose du pied.
  • Une production d’orthèses plantaires très personnalisées. On peut entre autres penser à des orthèses qui corrigent une pronation ou qui réduisent les ulcères du pied diabétique.
  • Une prise des empreintes beaucoup plus courte et agréable pour le patient qui n’a pas à se soumettre à un moulage par plâtre.

Le relevé des empreintes avec la technologie 2D ou 3D est sans douleur et produit des résultats minutieux.

L’expertise du podiatre combinée à des outils techniques performants permet de vous traiter rapidement et efficacement.

Prenez un rendez-vous dès maintenant pour profiter des bienfaits de la numérisation des pieds

 

PIEDRÉSEAU – Pour en savoir plus

Vous avez encore des questions? Sachez que nous publions régulièrement des articles sur le sujet!

Toutefois, bien que le site de PIEDRÉSEAU contienne une multitude d’informations sur les descriptions des pathologies, il ne remplace pas une consultation avec un podiatre.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin!