Le pied diabétique

Le pied diabétique

Le pied diabétique est une conséquence directe de la neuropathie liée à un diabète mal contrôlé. Lorsque le taux de sucre dans le sang est trop élevé pendant longtemps, cela se répercute sur le système nerveux de l’individu atteint. 

Les dommages provoquent entre autres une perte de sensibilité dans les membres inférieurs. C’est ce que l’on appelle une neuropathie périphérique

Une glycémie mal contenue provoque également un rétrécissement des vaisseaux sanguins. Cette mauvaise circulation sanguine facilite l’apparition de plaies et d’ulcères et complique leur guérison.

Ces deux facteurs mis ensemble permettent d’expliquer le danger que représente un pied diabétique lorsqu’il n’est pas traité. La personne souffrant du pied diabétique a de la difficulté à identifier une blessure ou un changement thermique. De ce fait, elle ne distingue pas toujours une douleur qui nécessiterait l’attention d’un podiatre ou un professionnel de la santé.

Le pied diabétique est une condition sérieuse qui peut s’aggraver jusqu’à la gangrène et ultimement l’amputation. C’est pourquoi il importe de connaître les symptômes qu’il provoque et les bons réflexes à avoir pour le maîtriser.

Symptômes

De par sa nature, la neuropathie responsable du pied diabétique rend parfois difficile sa détection. Pour quelqu’un en perte de sensation il peut être compliqué d’identifier la source précise d’un inconfort. Toutefois, certains symptômes récurrents rendent la tâche moins hasardeuse.

Une personne souffrant de diabète devrait être particulièrement attentive aux signes suivants :

  • Une perte de sensation dans les membres inférieurs (chaud, froid, douleur)
  • Des fourmillements ou une sensation de brûlure aux pieds
  • Des faiblesses musculaires qui interfèrent dans la routine 
  • Un affaissement de la cambrure du pied (pied plat acquis)
  • Des plaies plantaires qui guérissent mal ou pas du tout

Ces symptômes qui signalent la possible présence d’un problème de pied diabétique ne devraient pas être pris à la légère. Si elle est ignorée, cette  pathologie peut entraîner des complications douloureuses et même irréversibles.

Parmi les conséquences d’une absence de traitement on retrouve :

  • Des infections
  • L’ulcération
  • La gangrène

et dans les cas extrêmes :

  • L’amputation du pied ou d’une partie du pied

Causes et facteurs de risque

Les principaux responsables des symptômes du pied diabétique sont la perte de sensibilité nerveuse ainsi que l’apport sanguin réduit. 

Les complications du pied diabétique peuvent cependant être multifactorielles :

  • Une glycémie peu ou pas contrôlée
  • Une lésion non traitée au pied 
  • Une hygiène plantaire déficiente
  • L’embonpoint
  • Le tabagisme
  • Un taux élevé de triglycérides dans le sang

Si certaines habitudes de vie peuvent être modifiées, une lésion du pied diabétique nécessite habituellement l’intervention d’un podiatre ou un professionnel de la santé. Le podiatre pourra vous offrir un traitement adapté à votre situation et une prise en charge complète.

Prévenir les complications du pied diabétique

On estime que plus de 50 % des personnes diabétiques auront une neuropathie après 25 ans de maladie. Toutefois, si l’atteinte nerveuse semble inévitable, c’est tout le contraire pour les complications du pied diabétique.

Les mesures suivantes permettent de limiter certains effets potentiellement néfastes de la maladie sur les pieds :

  • Vérifier la plante des pieds quotidiennement à la recherche de plaies susceptibles de s’infecter ou de présence de champignons.
  • Laver régulièrement les pieds à l’aide d’un savon doux et un séchage complet du pied et des orteils
  • Utiliser des chaussures appropriées à la morphologie des pieds
  • Prendre soin des ongles d’orteils en favorisant la lime à ongles au détriment du coupe-ongles
  • Faire examiner les pieds régulièrement par un podiatre ou un professionnel de la santé
  • Porter des bas en coton blanc bien ajustés en évitant ceux qui compriment le flux sanguin
  • Éviter de marcher pieds nus particulièrement à l’extérieur
  • Porter des sandales de bain dans les endroits publics comme la piscine ou aux vestiaires pour éviter de contracter une infection fongique comme le pied d’athlète

Traitements

Là où les méthodes préventives traditionnelles échouent, le podiatre est en mesure d’intervenir. En ayant en tête les contraintes médicales d’un patient diabétique, il peut établir un diagnostic clair. 

Le podiatre propose et met en oeuvre des traitements podiatriques comme :

  • Des orthèses plantaires : les orthèses plantaires sur mesure permettent de répartir uniformément le poids et de soulager les points de pression
  • Un traitement des ongles : surtout dans un cas d’ongle incarné, il est préférable de laisser un podiatre procéder à la coupe des ongles d’un pied diabétique
  • L’ablation de callosités : parfois douloureuses et complexes à retirer, les callosités du pied diabétique peuvent être prises en charge par le podiatre et son équipe de soins.

Outre ces divers traitements, le podiatre est en mesure d’effectuer l’examen podiatrique annuel recommandé aux patients diabétiques. Lors de cette consultation, il détermine le niveau de sensibilité du pied à l’aide d’appareils spécialisés. 

Il évalue également la santé plantaire globale et la présence d’anomalies comme les ulcères ou la présence d’une infection fongique. Finalement, celui-ci établit le niveau de risque et de complications possible selon la situation de son patient.

PiedRéseau – Pour en savoir plus

Vous aimeriez obtenir plus d’informations sur le pied diabétique? Nous publions fréquemment des contenus à cet effet !

Par contre, même si le site de PiedRéseau présente des renseignements pertinents, rien ne vaut une véritable consultation en clinique podiatrique.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin !