L’ulcère du pied diabétique

L’ulcère du pied diabétique

Le diabète est une maladie chronique qui affecte autant les organes vitaux, l’épiderme que les structures musculo-squelettiques du corps.

Ainsi, il n’est pas rare qu’une glycémie mal contrôlée entraîne l’apparition d’une lésion plantaire que l’on identifie comme l’ulcère du pied diabétique.

Si l’ulcère est une complication fréquente du diabète, celle-ci reste tout de même évitable.

Pour vous aider à y parvenir, voici les symptômes, les causes et les traitements de l’ulcère du pied diabétique.

Identifier un ulcère du pied diabétique

En raison de leur fragilité, les pieds d’une personne diabétique devraient toujours faire l’objet d’une surveillance accrue.

Normalement, l’ulcère apparaît dans les régions plantaires suivantes :

  • Entre les orteils ou sur leur surface externe;
  • Au milieu de la face plantaire ou sur le dessus du pied;
  • Près des malléoles;
  • Sur le côté du gros orteil;
  • Sur les talons.

En gardant bien en tête les zones susceptibles de voir apparaître des ulcères, il faut aussi se pencher sur les signes avant-coureurs du problème.

On pense à :

  • Un pied qui enfle;
  • Une douleur aiguë;
  • Des rougeurs;
  • Une chaleur qui se dégage de la région;
  • Des cors ou des callosités qui saignent;
  • Une plaie qui ne semble pas vouloir cicatriser;
  • La présence d’œdèmes; 
  • Une lésion nauséabonde ou qui suinte;
  • Des ongles incarnés à répétition ou des cuticules qui s’infectent.

Lorsque ces symptômes apparaissent chez une personne diabétique, il est important de solliciter l’avis d’un professionnel de la santé afin qu’il évalue le pied.

Sans une prise en charge complète de la blessure, la situation peut rapidement s’aggraver et mener à des complications diverses :

  • Une déformation du pied;
  • Une lésion qui s’étend aux structures ligamentaires, aux tendons ainsi qu’au fascia du pied;
  • Une septicémie des articulations du pied;
  • La gangrène, qui peut nécessiter une amputation du pied.

Le mécanisme derrière l’ulcère du pied diabétique

À la longue, le maintien d’une glycémie trop élevée endommage les nerfs et désensibilise les pieds. 

C’est ce que l’on appelle la neuropathie périphérique.

Elle provoque régulièrement des déformations du pied comme :

Autre effet néfaste du diabète : son influence sur la circulation du sang.

En réalité, un taux de sucre anormalement important fait durcir les vaisseaux sanguins et engendre une mauvaise circulation sanguine.

Cette réduction du flux sanguin occasionne :

  • Un refroidissement des pieds;
  • Une cicatrisation plus difficile des plaies;
  • Des douleurs irrégulières aux mollets;
  • Des changements d’apparence des ongles.

La mise en commun de ces symptômes fragilise l’épiderme du pied et favorise les bris cutanés tels que l’ulcère.

Facteurs de risque

L’ulcère du pied diabétique peut se manifester dans le cadre d’un diabète de type 1 et de type 2.

Cependant, puisque le deuxième type de diabète est plus long à déceler, ceux qui en souffrent s’exposent davantage aux complications de l’ulcère.

Outre le mauvais contrôle de la glycémie, plusieurs facteurs sont impliqués dans l’émergence de l’ulcère du pied diabétique :

  • Des chaussures trop étroites;
  • Des souliers qui gardent trop l’humidité;
  • Une mauvaise hygiène des pieds;
  • Des chaussures qui offrent peu de soutien aux talons;
  • Une infection fongique comme le pied d’athlète;
  • Une déformation préalable des orteils marteaux ou en griffe;
  • La marche pieds nus;
  • Une fracture non traitée;
  • Le tabagisme;
  • L’obésité.

Beaucoup d’ulcères du pied diabétique sont dus à des souliers qui ne répondent pas aux spécificités du pied.

Pour remédier à ce problème, il est conseillé de consulter un podiatre ou un orthésiste afin qu’il détermine quelles chaussures conviennent le mieux.

Prévenir l’apparition d’un ulcère du pied diabétique

Bien évidemment, la meilleure mesure préventive repose dans le contrôle adéquat de la glycémie.

Toutefois, si les nerfs du pied et le flux sanguin sont déjà atteints, la tâche peut se complexifier.

Mis à part le maintien d’un taux de glycémie sécuritaire, voici quelques trucs pour prévenir l’apparition d’un ulcère diabétique problématique :

  • Porter des souliers de la bonne taille.
  • Vérifier régulièrement l’entièreté du pied, de la plante aux orteils.
  • Appliquer une routine complète de soins des pieds.
  • Éviter de marcher sans chaussures.
  • En cas de blessure, contacter un médecin ou un podiatre.

Traitements médicaux

Compte tenu de l’emplacement de l’ulcère, le podiatre est souvent appelé à intervenir dans sa prise en charge thérapeutique.

Afin d’administrer les soins adéquats, celui-ci doit procéder à des analyses plus approfondies de la lésion au pied.

Il peut recommander la tenue d’examens tels que :

Par la suite, selon la gravité de la situation, le podiatre administre ou prescrit les traitements suivants :

Dans les cas où l’ulcère a pris trop de volume ou si celui-ci est infecté, il se peut que l’amputation de l’orteil ou du pied soit considérée par l’équipe médicale.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie