L’ongle traumatique

L’ongle traumatique

Coup, écrasement ou présence d’un corps étranger, l’ongle traumatique apparaît dans des circonstances variées.

Si dans la majorité des cas l’ongle traumatique s’avère bénin, il subsiste toujours un risque que celui-ci mène à des déformations permanentes.

Afin de réduire au maximum les risques esthétiques liés à un traumatisme de l’ongle, il est recommandé de s’en occuper le plus tôt possible. 

Considérant que ce type de blessure s’apparente parfois à une tumeur sous l’ongle du pied, elle devrait faire l’objet d’une attention encore plus particulière.

Les symptômes de l’ongle traumatique

Comme son nom l’indique, l’ongle traumatique du pied fait état d’une réaction unguéale en réponse à un choc ou une force inhabituelle. 

Dans le cas d’une blessure qui engendre un hématome sous-unguéal, les symptômes suivants font leur apparition :

  • Une accumulation de sang dans le tissu de l’ongle affecté par le choc
  • Une modification de la couleur de l’ongle vers le pourpre foncé ou le bleu noirâtre
  • Une douleur soutenue ou pulsatile 
  • Un décollement partiel ou total de l’ongle dans les semaines suivant l’incident traumatique

D’autres signes d’une blessure à l’orteil peuvent apparaître sous ces formes :

  • Une décoloration pigmentaire sous l’ongle qui s’étend en suivant la pousse de celui-ci (dyschromie blanche)
  • Un ongle arraché partiellement ou en totalité (dans le cas d’un choc faible à modéré)
  • Des lésions sur les bords de l’ongle (replis latéraux)
  • Une douleur vive et soudaine
  • Dans les cas les plus graves, une fracture de la phalange accompagne l’ongle traumatique

Certains de ces symptômes peuvent être similaires à ceux d’une tumeur sous l’ongle

Toutefois, de telles manifestations présentent quelques distinctions :

  • Le point de décoloration ne se forme pas après un traumatisme, mais de façon progressive.
  • La modification pigmentaire ne s’étend pas au même rythme que la pousse de l’ongle.
  • La lésion ne semble pas vouloir se résorber d’elle-même. 

Même si l’ongle ne semble pas problématique à première vue, il convient tout de même de s’assurer qu’il ne présente pas un risque d’infection.

Le podiatre est en mesure de poser un diagnostic et de proposer le traitement qui s’y applique.

Ce qui peut causer un ongle traumatique

L’ongle traumatique de l’orteil est toujours occasionné par un coup ou une force trop grande appliquée sur le bout du pied. 

Généralement, les évènements susceptibles de mener à son apparition sont les suivants :

  • L’extrémité du pied se retrouve coincée, dans une porte ou entre deux objets par exemple.
  • Un objet lourd échappé sur les orteils
  • Un ongle incarné n’est pas traité correctement et mène à des lésions autour de celui-ci
  • Un corps étranger se loge sous l’ongle du pied, par exemple une écharde
  • Le port de chaussures trop courtes

Si la majorité des gens auront un jour affaire avec l’ongle traumatique, quelques-uns y sont encore plus vulnérables.

C’est le cas des sportifs qui pratiquent des activités comme la course à pied ou le tennis. 

En effectuant des mouvements répétitifs faisant frotter les orteils dans les bouts de chaussure, ceux-ci s’exposent à des microtraumatismes.

À la longue, ce genre de choc répété au bout du pied entraîne des lésions et un ongle traumatiques. 

Certaines populations peuvent aussi voir l’ongle traumatique s’infecter ou faire place à des complications désagréables:

  • Les personnes diabétiques ou neuropathiques
  • Les gens ayant un système immunitaire affaibli (chimiothérapie, VIH)
  • Ceux ayant déjà contracté des infections du pied comme le pied d’athlète ou encore des verrues plantaires

Prévenir l’ongle traumatique

S’il semble difficile de prévenir l’ongle traumatique en raison de sa nature fortuite, quelques mesures peuvent être fixées pour réduire son incidence.

On peut penser à :

  • Tailler régulièrement ses ongles d’orteils en évitant de les laisser trop courts
  • Porter des chaussures adaptées aux activités et de taille adéquate
  • Éviter de marcher nu-pieds dans des endroits pouvant contenir des objets coupants ou des matériaux agglomérés (comme des cailloux ou de la fibre de bois)

Traitement de l’ongle traumatique

La plupart des cas d’ongle traumatique ne devraient pas générer une inquiétude trop importante. 

Toutefois, puisque personne n’est à l’abri des possibles complications, mieux vaut s’assurer d’identifier et de traiter correctement la blessure.

Peu de temps après l’accident ayant causé l’ongle traumatique, il est judicieux d’effectuer ces gestes simples pour soulager la douleur :

  • Passer les orteils ou le pied sous l’eau froide
  • S’il y a présence de plaie, nettoyer puis désinfecter la blessure à l’aide d’un antiseptique
  • Si la situation le permet, appliquer une crème ou un gel pour soulager la douleur liée au traumatisme 

Si vous soupçonnez qu’un hématome en dessous de l’ongle est à l’origine de vos inconforts, vous pouvez faire appel à votre podiatre.

Celui-ci est capable de comprendre vos symptômes et de vous traiter afin de soulager l’ongle douloureux.

Normalement, les traitements recommandés par le podiatre sont :

  • L’extraction du corps étranger qui cause la douleur
  • Le traitement d’un ongle incarné
  • Un drainage du sang sous-unguéal à l’aide d’une aiguille stérile introduite dans la partie dure de l’ongle

Si toutefois l’ongle et l’orteil ont subi des dommages importants, un retrait complet de l’ongle peut être envisagé.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie