Douleurs au bas du dos (lombalgie)

La douleur au bas du dos (lombalgie)

La douleur au bas du dos (ou lombalgie) prend beaucoup d’expansion. Des données de la National Institute of Neurological Disorders and Strokes (NIH) indiquent qu’environ 4 individus sur 5 seront atteints d’une forme de lombalgie au cours de leur vie. Il s’agit aussi de l’une des principales causes d’arrêt de travail dans le monde.

Comme son nom l’indique, la lombalgie affecte vos vertèbres lombaires (il y en a 5 au total). Elles sont situées dans le bas de votre colonne vertébrale, au-dessous des côtes. Le sacrum, qui relie votre coccyx à votre colonne, peut également être affecté par ce type de douleur.

Dans certains cas, la douleur peut descendre jusqu’à vos fesses, vos cuisses, vos genoux, vos jambes et vos pieds. Ce type de mal peut s’expliquer, entre autres, par le fait que nous sommes des bipèdes. En effet, notre colonne vertébrale est initialement conçue pour les animaux à quatre pattes, mais notre évolution a ouvert la porte à des problèmes de dos.

Bien que la douleur au bas du dos disparaisse souvent d’elle-même, un traitement podiatrique est parfois nécessaire pour enrayer ce problème, pouvant lourdement hypothéquer le quotidien. En effet, la lombalgie est parfois due à un désalignement de vos pieds ou encore à des pieds plats. Avoir une jambe plus courte que l’autre est également un facteur de risque.

Découvrez les types de douleur au bas du dos, ses causes et les manières dont le podiatre peut traiter cette pathologie.

Les causes de la lombalgie

Il existe 2 types de douleurs au bas du dos. Et elles ont toutes deux des causes différentes :

  • La lombalgie commune

Il s’agit de la douleur lombaire la plus fréquente. Cette douleur n’est pas liée à une inflammation, une infection, une tumeur ou un quelconque traumatisme. La lombalgie commune désigne ainsi toutes les douleurs au bas du dos qui ne sont pas la cause d’une maladie spécifique. Elle survient généralement en raison du vieillissement naturel de votre colonne ou de vos muscles .

Ce type de douleur peut être :

  • Aiguë (durée de moins de 4 semaines)
  • Subaiguë (durée entre 4 semaines et 3 mois)
  • Chronique (durée de plus de 3 mois)

Même si la lombalgie commune n’est généralement pas dangereuse, il faut consulter un professionnel de la santé si elle est chronique. Tolérer cette douleur pendant une trop longue période peut limiter vos mouvements, causer des raideurs articulaires et affaiblir vos muscles.

  • La lombalgie symptomatique (ou spécifique) :

Cette douleur lombaire est plus rare (environ 15 % des cas). Elle est aussi plus problématique. Elle est causée par une autre pathologie, comme :

  • Une infection des vertèbres (infection rachidienne)
  • Une tumeur
  • Une fracture osseuse
  • Une arthrose
  • Une malformation osseuse

Il n’est pas toujours évident de déterminer le type de lombalgie qui vous afflige. Cependant, consultez sans attendre si :

  • Vous êtes atteint ou avez été atteint d’un cancer
  • Vous avez perdu beaucoup de poids en peu de temps
  • Votre douleur se manifeste surtout lorsque vous êtes couché
  • Vous éprouvez des difficultés à uriner
  • Vous avez subi un important traumatisme

La lombalgie symptomatique signifie que vous souffrez d’une pathologie plus grave qu’un simple mal de dos. Il faut donc agir promptement si vous pensez en être atteint.

D’autres causes peuvent engendrer des lombalgies, dont :

  • Des mouvements trop brusques
  • Des gestes répétitifs
  • Le blocage d’un nerf dans le dos
  • Une colonne trop courbée

Les personnes à risque

Même si les douleurs lombaires peuvent toucher n’importe qui, certaines personnes sont plus à risque d’en souffrir :

  • Les personnes obèses
  • Les personnes de 50 ans et plus
  • Les gens aux pieds plats, creux ou avec un désordre biomécanique
  • Les femmes enceintes
  • Les gens qui travaillent debout ou qui doivent traîner de lourdes charges
  • Les fumeurs
  • Les personnes dépressives, stressées ou anxieuses
  • Les sédentaires
  • Les sportifs qui ne s’étirent pas suffisamment
  • Les femmes qui portent souvent des talons hauts
  • Les gens à la mauvaise posture

Si vous avez souvent mal au cou ou à la poitrine, vous pourriez également être plus à risque. La lombalgie est également héréditaire. Ainsi, si des membres de votre famille souffrent de problèmes de dos, il vaudrait mieux être vigilant.

Comment prévenir la douleur au bas du dos ?

Le meilleur des traitements est d’abord et avant tout la prévention. Même si lombalgie survient fréquemment, il est possible d’en amoindrir les effets ou de carrément l’éviter. La clé est de rester attentif à votre posture.

Au travail par exemple, il est recommandé de vous asseoir le dos bien droit. Et si vous devez souvent soulever des objets lourds, veillez à bien plier les jambes plutôt que le dos. Prévoyez aussi des moments pour relaxer votre dos. Toutefois, rester couché sur une longue période ne règlera pas la situation. La clé est de faire de l’exercice sur une base régulière et de connaître vos limites. L’activité physique est la meilleure façon de conserver la résistance de votre dos. Mais n’oubliez pas de bien vous échauffer !

Autre facteur à surveiller : vos souliers. Assurez-vous que vos pieds aient un bon soutien. Évitez de porter des talons hauts sur une trop longue période. Idem pour les sandales de type gougounes ou Crocs.

Certaines habitudes de vie récentes peuvent aussi contribuer à l’apparition d’une douleur au bas du dos. Vous passez probablement de nombreuses heures par semaine devant un ordinateur ou penché devant l’écran de votre téléphone intelligent. Les vertèbres de votre cou sont alors très sollicitées. Pensez à changer de position !

Les avantages de la podiatrie pour soulager la lombalgie

Le podiatre peut vous aider à vous soulager des douleurs lombaires chroniques, qui vous rongent depuis longtemps.

En effet, comme vos pieds affectent directement votre posture, un désalignement de ceux-ci peut provoquer des douleurs au dos. Un podiatre peut ainsi vous aider à trouver le traitement qui vous convient le mieux. Il peut également vous recommander à d’autres professionnels de la santé, selon votre situation. La physiothérapie peut notamment être requise pour bien compléter votre rétablissement.

Parfois, un traitement peut être évité simplement avec de bons conseils. Le podiatre peut notamment vous aider à bien choisir vos souliers en fonction de la morphologie de votre pied. Ainsi, vous évitez de provoquer un déséquilibre dans la mécanique de votre corps.

La podiatrie vous permet de bénéficier d’un traitement adapté à vos besoins pour soulager vos douleurs au bas du dos.

Pour s’assurer de vous donner le traitement le plus approprié à votre situation, le podiatre va :

  • Effectuer un examen biomécanique : le podiatre effectue une évaluation exhaustive de votre posture et détermine s’il y a des désalignements. Il s’informe également de vos antécédents médicaux et de vos habitudes de vie afin d’avoir un portrait global de la situation. Il étudie également toute la mécanique de votre pied, lorsqu’il est immobile ou en mouvement.

Les traitements podiatriques pour la douleur au bas du dos

Parmi les traitements possibles pour vous soulager, le podiatre pourrait notamment opter pour :

  • Les orthèses plantaires : les orthèses sur mesure ont pour but de stabiliser vos pieds et de bien les aligner. De cette manière, vos jambes, vos genoux, vos hanches et votre dos se positionnent adéquatement. Les orthèses peuvent également réduire certains points de pression sur vos pieds et ainsi prévenir la raideur musculaire.
  • L’injection de cortisone : si votre douleur lombaire est secondaire à une douleur au pied l’injection de cortisone est une solution à envisager pour soulager votre pied et, du même coup, diminuer les répercussion sur votre dos du même coup. Cette médication, issue d’une hormone naturelle, a d’excellentes propriétés anti-inflammatoires et peut soulager de nombreuses douleurs articulaires.

Pour soutenir davantage votre traitement, il peut vous être recommandé de poursuivre le travail à domicile. Si votre douleur devient intense, il existe des moyens de vous soulager dans le confort de votre foyer. Outre la prise d’analgésiques ou autres produits qui vous ont été prescrits par votre médecin, vous pouvez également faire des exercices de renforcement. Un physiothérapeuthe serait le professionnel tout indiqué pour vous en suggérer.

PiedRéseau, pour traiter vos douleurs

PiedRéseau réunit sous une même enseigne plus d’une quarantaine de cliniques podiatriques à travers le Québec. Et le réseau continue de prendre de l’expansion ! La force du réseau réside dans la technologie utilisée pour traiter vos problèmes de dos. Les professionnels de PiedRéseau peuvent également faire concevoir des orthèses sur mesure pour vous aider à bien soutenir votre dos.

Peu importe la clinique PiedRéseau, vous pouvez compter sur un traitement adapté à votre condition. Le podiatre est un allié de votre quotidien et saura vous donner les solutions nécessaires pour que vous vous sentiez mieux.

Trouvez la clinique PiedRéseau la plus près de chez vous et dites enfin adieu à la lombalgie !