La maladie de Raynaud

Mise à jour le 21 mars 2020

La maladie de Raynaud

La maladie de Raynaud est une condition artérielle qui affecte les petites artères des pieds et des mains.

Dans des conditions froides, cette maladie en deux temps cause un rétrécissement plus agressif des vaisseaux sanguins et, ultimement, un engourdissement des extrémités.

Le syndrome de Raynaud n’est pas systématiquement douloureux.

Toutefois, s’il n’est pas traité correctement, celui-ci peut engendrer de fâcheuses complications.

On distingue deux stades de la maladie : le stade primaire et le stade secondaire.

Apprenons-en davantage sur ce qui cause la maladie de Raynaud ainsi que les traitements disponibles pour soulager les gens qui en sont atteints.

Les symptômes du syndrome de Raynaud

Ce problème circulation comprend deux stades.

Au stade primaire, les symptômes visuels sont présents sans que les symptômes physiques se fassent sentir.

Au stade secondaire, la maladie de Raynaud devient le syndrome de Raynaud et les symptômes physiques commencent à se manifester. Ses symptômes sont donc plus facilement identifiables.

La plupart des gens qui souffrent de cette maladie artérielle vivent avec une maladie de Raynaud au stade primaire.

Les symptômes de ces deux variantes de la maladie sont toutefois semblables.

Dans la forme primaire, on note :

  • Un engourdissement et un refroidissement des pieds;
  • Une teinte bleutée des régions touchées;
  • Des plaques blanchâtres disparates apparaissent temporairement;
  • L’application de chaleur sur les pieds permet de rétablir une teinte normale.

Dans la forme secondaire s’ajoute :

  • De la sensibilité aux extrémités;
  • Une sensation de brûlure et des élancements aux doigts et aux orteils;
  • La formation de zones rouges et douloureuses;
  • Des engelures. 

Selon les soins administrés, un épisode de crise peut durer de quelques minutes à quelques heures.

Malgré tout, si le syndrome de Raynaud n’est pas correctement traité, la peau des pieds et des mains peut se tendre et devenir propice à la formation d’ulcères aux orteils, voire d’une gangrène.
Afin d’éviter ce genre de situation problématique, il est préférable de consulter un médecin ou un podiatre dès l’identification des symptômes.

Causes et personnes à risque

Le stade primaire de la maladie de Raynaud est plus répandu que le stade secondaire.

Néanmoins, certaines personnes sont plus susceptibles d’en souffrir que d’autres.

On pense par exemple :

  • Aux femmes âgées de 15 à 40 ans;
  • Aux individus plus vulnérables au stress;
  • Aux personnes dont un ou plusieurs proches sont atteints de la maladie.

Pour ce qui est du syndrome de Raynaud, la deuxième forme de la maladie, les éléments qui peuvent provoquer son apparition sont :

  • La polyarthrite rhumatoïde;
  • Les engelures à répétition;
  • L’athérosclérose;
  • L’hypothyroïdie (une glande thyroïde peu active);
  • L’utilisation de certains médicaments;
  • Une activité professionnelle qui expose les pieds à des traumatismes répétés;
  • Les déficiences immunitaires comme la sclérodermie et la maladie de Sharp.

Prévenir l’impact de la maladie de Raynaud

Sans un traitement adéquat, la maladie de Raynaud peut provoquer la mort des tissus et la gangrène de la zone atteinte.

Pour éviter les répercussions négatives de ce syndrome, les gens à risque de s’y exposer sont invités à inclure des mesures préventives à leur routine.

Les dispositions suivantes peuvent être prises pour minimiser l’incidence du phénomène de Raynaud :

  • En hiver, protéger les pieds du froid en portant des bottes d’hiver bien isolées et qui ne serrent pas trop les orteils.
  • Porter des chaussettes assez chaudes ou utiliser un chauffe-orteils, au besoin.
  • Éviter les changements brutaux de température, surtout le froid.
  • Prendre des dispositions pour réduire les facteurs stressants.
  • Arrêter de fumer.
  • Bouger suffisamment afin de favoriser une bonne circulation.
  • S’abstenir de porter des bijoux serrés aux chevilles.
  • Diminuer la consommation de caféine.

Soulager une crise 

Malgré les initiatives de prévention, il est possible que des crises se déclarent.

Avec cette éventualité en tête, voici quelques idées pour soulager les symptômes provoqués pendant une crise de la maladie de Raynaud :

  • Tremper les pieds engourdis dans un bac d’eau tiède pour éviter d’aggraver le choc thermique.
  • Masser et bouger énergiquement les orteils et les pieds pour rétablir la circulation normale.
  • Si un stress est à l’origine de la crise, se diriger vers un endroit calme ou utiliser des techniques de relaxation pour y remédier.

Ces traitements maison peuvent être bénéfiques pour soulager temporairement les inconforts liés à la maladie.
Toutefois, si les crises sont récurrentes et que les méthodes préventives ne parviennent pas à les contrôler, il peut être judicieux de faire appel à un professionnel de la santé.

Traitements disponibles

À ce jour, il n’existe pas encore de traitement pour guérir complètement la maladie de Raynaud au stade primaire.

On peut la contrôler de manière non invasive grâce à la relaxation et à la modification de certaines habitudes de vie, mais la maladie reste tout de même incurable.

Étant plutôt le symptôme d’autres pathologies, le syndrome de Raynaud au stade secondaire peut toutefois être traité. 

Ses modes de traitement sont :

  • La prescription d’inhibiteurs calciques, qui permettent de dilater les vaisseaux sanguins, de réduire la tension des muscles et, éventuellement, de réduire l’apparition des ulcères;
  • Des alpha-bloquants d’ordonnance;
  • La nitroglycérine d’application topique;

Des chaussures orthopédiques, surtout si les souliers réguliers compriment trop les orteils.

PiedRéseau – Pour en savoir plus

Vous souhaitez en connaître davantage sur la maladie de Raynaud ? Nous publions régulièrement des textes à ce sujet !

Toutefois, même si le site de PiedRéseau présente des renseignements pertinents, rien ne vaut une véritable consultation en clinique.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!