Les 3 erreurs à éviter lors de l’achat de souliers de course

Mise à jour le juin 13, 2024

Les 3 erreurs à éviter lors de l’achat de souliers de course

La course à pied est un sport populaire pour lequel il existe une grande variété de souliers. Avec des esthétiques de plus en plus recherchées, il est facile de se laisser séduire par une paire… Mais attention, comme pour bien des choses, la beauté ne fait pas tout ! Pour pratiquer votre passe-temps de manière sécuritaire, découvrons ensemble les trois erreurs à éviter lors de l’achat de vos souliers de course.

Choisir des souliers de course sans connaître vos pieds

Que l’on pratique la course de manière occasionnelle ou soutenue, il est essentiel de choisir des souliers selon la morphologie des pieds. Portez attention à la forme de votre pied. Est-il très arqué, avec les orteils rapprochés du talon ? Dans ce cas, vous avez probablement le pied creux. Ou l’arche plantaire est-elle affaissée ? Il est alors possible que vous ayez les pieds plats. Avez-vous tendance à vous appuyer sur le bord extérieur de votre pied (supination), ou plutôt sur le bord intérieur (hyperpronation) ? Pour le vérifier, une astuce consiste à vérifier l’usure de vos souliers habituels. 

Muni de ces informations précieuses, vous pouvez passer au choix de vos chaussures. Si vos pieds ont une voûte plantaire normale, soit ni trop creuse ni trop plate, alors vous serez sûrement intéressé par des souliers neutres. Ce sont des chaussures de courses légères et flexibles, qui absorbent bien les impacts. Si au contraire vos pieds sont creux ou plats, vous gagnerez à choisir des souliers de stabilité. Ceux-ci améliorent l’équilibre de vos pieds, amortissent plus les chocs grâce à des semelles plus denses, et préviennent les mouvements excessifs. Certaines chaussures sont même conçues pour y insérer les orthèses plantaires sur mesure que votre podiatre vous a prescrites. 

Choisir des souliers de course sans penser à leur confort

Maintenant que vous connaissez bien votre pied, vous savez qu’il lui faut un bon soutien pendant la course. Voici les critères essentiels à considérer pendant votre magasinage : 

  • L’ajustement : vous devez sentir que le soulier épouse la forme de vos pieds sans les comprimer, aussi bien au niveau de la voûte plantaire que des orteils; 
  • L’amorti : évitez les semelles plates et favorisez celles qui sont suffisamment épaisses pour bien absorber les impacts, notamment au niveau du talon;
  • La flexibilité : arrivez-vous à plier le pied sans effort ? Vérifiez la rigidité de la chaussure en marchant dans le magasin;
  • Les matériaux : il est fréquent que l’on transpire en courant, et c’est bien normal. Cependant, cela favorise l’apparition d’ampoules qui peuvent s’infecter. Pour éviter cela, préférez des souliers conçus avec des matériaux respirants, qui favorisent une bonne circulation de l’air. Portez aussi attention à l’adhérence des semelles, surtout si vous préférez courir en nature plutôt qu’en ville. 

Ne pas essayer les souliers de course avant l’achat

Il est vrai que faire ses achats en ligne représente un précieux gain de temps : mais faire l’impasse sur l’essayage des souliers en magasin est une erreur. L’idéal est de prévoir une période d’essayage en fin de journée, car c’est à ce moment-là que les pieds sont le plus enflés. Cela vous évite de choisir des souliers qui s’avèreront trop serrés pendant la course. Si l’espace s’y prête, effectuez quelques pas de course dans la boutique pour vérifier votre confort. Pour vous épargner de mauvaises surprises, il est aussi recommandé de porter les bas que vous portez habituellement pour courir. Si vous portez, en plus, des orthèses plantaires, amenez-les avec vous. Insérez-les dans les souliers pendant l’essayage et faites vos tests de marche et de course ensuite. Vous serez ainsi plus proche des conditions réelles dans lesquelles vous porterez vos chaussures.

Prévenir les blessures liées à la course avec le podiatre

Intégrer du sport dans son quotidien est une excellente initiative et le podiatre est là pour vous soutenir dans votre élan. Un bilan podiatrique peut vous aider à faire le point sur vos particularités morphologiques afin de les soigner. En amont d’une activité sportive, c’est un bon moment pour vérifier l’origine de vos douleurs dans les pieds, les jambes et le bassin. Votre podiatre peut vous donner des conseils, des exercices de renforcement ou d’étirement, et même vous prescrire des souliers orthopédiques adaptés à votre pratique. Consultez la liste des cliniques PiedRéseau pour planifier votre prochain rendez-vous. 

Trouver votre clinique
Un membre