Chirurgie de la fasciite plantaire

Chirurgie de la fasciite plantaire

La chirurgie de la fasciite plantaire est souvent une bonne solution pour vous débarrasser de ce vilain problème. Voyons ensemble les principales causes de la fasciite au pied ainsi que les diverses manières de la traiter.

Qu’est-ce qu’une fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire est une pathologie du pied très répandue qui provoque de vives douleurs au talon et à la cambrure du pied. Cet inconfort est provoqué par des micro-déchirures du fascia plantaire, un ligament qui soutient la voûte du pied.

Si elle n’est pas traitée, la fasciite plantaire peut provoquer une rupture du fascia plantaire. La douleur au talon devient alors insupportable en permanence, particulièrement au réveil.

Qui sont les personnes à risque ?

La fasciite plantaire affecte davantage certains individus. Il est donc possible qu’une chirurgie soit effectuée si ces personnes plus vulnérables sont aux prises avec ce problème.

Parmi ces gens, on retrouve :

  • Les personnes aux pieds plats
  • Les personnes aux pieds creux
  • Les personnes ayant un surplus de poids (ou qui ont pris rapidement du poids)
  • Les femmes enceintes
  • Les gens de plus de 45 ans
  • Les athlètes

Toutefois, tous peuvent subir des dommages au fascia plantaire. Il importe donc de consulter en cas de doute.

À quel moment un patient devrait décider de se diriger vers la chirurgie de la fasciite plantaire ?

Si vous n’arrivez plus à pratiquer vos activités quotidiennes, à travailler ou à faire du sport, vous devez consulter! Idem si vous avez tenté plusieurs traitements conservateurs, sans succès.

Comment évaluer si un patient nécessite une chirurgie de la fasciite plantaire ?

Vos professionnels de chez PiedRéseau vous offrent plusieurs avantages quand vient le temps d’évaluer votre condition :

  • Une évaluation pré-chirurgicale qui se donne n’importe où au Québec
  • Un compte-rendu détaillé de votre situation
  • Un plan chirurgical clair et adapté à votre cas
  • Une rencontre préalable avec le podiatre chirurgien
  • Des réponses à vos questions

PiedRéseau vous permet de faire un choix éclairé, en toute connaissance de cause! Sachez que la première étape ne sera pas nécessairement de vous diriger vers une chirurgie si votre condition peut être traitée par des moyens conservateurs.

L’histoire du patient est très importante

C’est grâce à votre historique que nous déterminons la raison de l’apparition d’une fasciite plantaire récalcitrante.

Plusieurs facteurs liés à votre condition peuvent l’expliquer, notamment :

  • Les traumatismes au pied et au talon
  • L’hérédité
  • Les activités effectuées
  • Le type de pied
  • Le type de chaussure

Il est plus rapide et efficace de connaître ces informations et d’en informer votre podiatre avant de vous faire évaluer.

Les essais de traitements conservateurs au préalable

Avant de se lancer dans une chirurgie de la fasciite plantaire, il est très important d’identifier ce que vous avez déjà essayé ou ce qu’on peut essayer. Par exemple :

  • Le port de chaussures adéquates
  • Les exercices et étirements
  • Les massages du fascia plantaire
  • L’application de glace
  • Les thérapies physiques (ultrasons, lasers, shockwave, etc.)
  • Le port d’orthèses plantaires
  • La prise d’anti-inflammatoires
  • L’injection de cortisone
  • L’injection de PRP (Plasma Riche en Plaquettes)
  • Une chirurgie qui n’a pas fonctionné ou bien une récidive après plusieurs années

Il arrive toutefois que la situation soit tellement avancée qu’il est impossible de la corriger avec des traitements conservateurs. La chirurgie de la fasciite plantaire devient alors incontournable.

Les attentes du patient

Le podiatre chirurgien doit bien cibler les attentes du patient quant à la procédure à venir. Il devra parfois expliquer que le pied ne va pas toujours redevenir aussi autonome et fonctionnel qu’auparavant (par exemple, si des déchirures irrécupérables sont survenues).

Toutefois, la chirurgie soulage la douleur et restaure l’aspect fonctionnel du pied. Ce sont là les facteurs les plus importants pour le chirurgien. Sachez que, selon la gravité du cas, la chirurgie de la fasciite plantaire n’est pas toujours suffisante pour que vos pieds retrouvent leur pleine autonomie.

L’examen clinique

L’examen clinique sert à évaluer si vous êtes un candidat à la chirurgie. Votre historique chirurgical sera analysé, tout comme vos antécédents de santé, votre médication ainsi que vos allergies. De plus, une évaluation vasculaire de vos pieds sera effectuée afin d’assurer une guérison optimale.

Certains examens complémentaires peuvent être demandés via votre médecin traitant.

Les limitations fonctionnelles

Lors de votre évaluation, le podiatre déterminera les limitations fonctionnelles de votre pied. Un plan de traitement sera ensuite établi. Vous serez ainsi assuré d’obtenir la guérison la plus adaptée à vos besoins.

L’évaluation radiographique de la déformation

Voici comment l’évaluation radiographique se déroule :

  • Il y aura une première radiographie pour une évaluation osseuse de votre pied.
  • On détecte les différentes complications possibles, comme la présence d’une épine de Lenoir.
  • Les radiographies permettent de mettre sur pied un plan chirurgical.
  • Une deuxième radiographie peut être effectuée après la chirurgie pour s’assurer que tout s’est bien passé.

Sachez que si votre opération n’implique pas la structure osseuse de votre pied, la radiographie n’est pas nécessaire.

Bien choisir son chirurgien du pied

Posez-vous ces questions avant de faire un choix :

Le chirurgien est-il expérimenté et reconnu ?

Il s’agit d’un critère important. Vous êtes ainsi en mesure de vérifier l’historique du chirurgien. Vous pourrez savoir s’il a su faire ses preuves. Assurez-vous que votre professionnel du pied ait de l’expérience en milieu hospitalier et ait été certifié par un organisme accrédité.

La prise en charge est-elle personnalisée ?

Vous devez recevoir une prise en charge chirurgicale adaptée à vos besoins. Le professionnel que vous choisissez doit donc connaître une panoplie de techniques chirurgicales qui répondent à une variété de cas. Comme la chirurgie est irréversible, il est important de s’assurer de faire le bon choix.

La prise en charge se fait-elle de manière humaine ?

La confiance mutuelle entre le chirurgien et vous est importante. Il doit faire preuve de compassion envers votre situation, vous écouter et suivre attentivement l’évolution de votre situation.

Le chirurgien est-il disponible ?

Choisissez un chirurgien disponible et présent pour vous. Si vous nécessitez des soins particuliers, il doit être en mesure de vous prendre en charge rapidement.

Pourquoi opter pour une chirurgie effectuée par un podiatre ?

Le podiatre est le professionnel à choisir parce que :

  • Il possède une connaissance approfondie du pied et de sa biomécanique.
  • Il a été formé pour traiter adéquatement votre pied.
  • Il peut effectuer des interventions spécialisées du pied.
  • Il prend en charge votre pied de A à Z, avant, pendant et après l’opération.
  • Il est en mesure de redonner rapidement à votre pied son autonomie.

Votre podiatre s’occupe des traitements conservateurs et post-opératoires de votre pied. Il est en mesure de fournir des résultats cliniques et sait faire un suivi rapproché pour s’assurer du succès de la chirurgie.

Vos cliniques PiedRéseau vous offrent ces avantages :

  • L’accès rapide à un podiatre
  • Un suivi complet
  • Des réponses à vos questions.

Une clinique PiedRéseau sera toujours accessible facilement!

Les procédures afin de soulager votre fasciite plantaire

Il existe 3 grandes procédures pour traiter votre condition :

La procédure de style Topaz, ou par aiguille sèche :

Cette procédure avec une aiguille vise les cas chroniques de fasciite plantaire. Elle sert à créer un traumatisme à votre fascia plantaire pour en faciliter la guérison et en soulager les symptômes. Par la suite, le port d’une botte de décharge est nécessaire de 4 à 8 semaines pour que le fascia plantaire guérisse bien.

La procédure de relâchement du fascia plantaire :

Il s’agit souvent d’une solution de dernier recours, mais elle fonctionne dans près de 80 % des cas! On pratique une petite incision à l’interne, près du talon. Par la suite, le chirurgien accède au fascia plantaire et le relâche sur quelques millimètres pour en réduire la tension. Du même coup, les nerfs sont décompressés.

Injection de plasma riche en plaquettes (PRP)

Le plasma riche en plaquettes (PRP) est prélevé sur le patient par une prise de sang, il est ensuite centrifugé pour concentrer les éléments. Le chirurgien s’en sert pour favoriser la guérison de la région du pied affectée.

Les étapes chronologiques de la chirurgie de la fasciite plantaire

On peut classer la procédure en 4 étapes :

L’évaluation pré-chirurgicale

Cette étape vous permet de connaître les détails de la procédure à venir pour que vous puissiez prendre une décision éclairée sur le choix de traitement désiré.

La préparation chirurgicale

Elle se déroule quelques semaines avant la chirurgie :

  • Vous devez obtenir l’autorisation médicale de votre médecin pour effectuer une chirurgie ambulatoire.
  • Parfois, certains patients nécessitent un bilan sanguin et une prescription d’antibiotiques préopératoires.
  • Il faut prévoir une période de convalescence et de repos après la chirurgie.
  • Une personne doit vous accompagner à la chirurgie, vous ramener et demeurer avec vous pour 24 à 48 heures.
  • Il est primordial de bien nettoyer votre pied avant de se présenter à la chirurgie.

Certains cas, plus rares, nécessitent un jeûne de 12 heures. La majorité des procédures se déroulent sans sédation intraveineuse et sans anesthésie générale.

Le jour de la chirurgie

Généralement, une journée de chirurgie pour la fasciite plantaire se déroule ainsi :

  • Si une prise de médication préalable à la chirurgie vous est recommandée,vous devrez la prendre environ 2 heures avant l’opération (ou selon les indications de votre podiatre chirurgien).
  • Vous vous présentez ensuite à la clinique pour votre préparation chirurgicale.
  • L’équipe vous prend en charge et vous prépare à l’intervention. Elle s’assure de votre confort.

Habituellement, il y aura une anesthésie locale et une sédation par comprimés oraux anxiolytique.

Le retour à la maison

Après l’opération, vous devez vous assurer de bien guérir. Voici ce que vous devez savoir :

  • L’anesthésie est de longue durée, ce qui veut dire que vous ne ressentirez pas de symptômes quelques heures après la chirurgie.
  • Une médication anti-douleur vous sera prescrite. Vous devez commencer à la prendre lorsque vous êtes toujours sous anesthésie.
  • Vous retournerez à la maison le jour même de l’intervention (n’oubliez pas de vous faire accompagner!)
  • Il est recommandé de laisser votre jambe surélevée et d’appliquer de la glace pour diminuer l’enflure.
  • Vous devez garder le pied au sec.

Surtout, ne touchez pas à votre pansement à moins d’un avis contraire de la part du chirurgien.

Les visites de suivi et les soins à la maison

Chaque procédure nécessite des soins particuliers à la maison. L’équipe de la clinique vous remettra un plan de soin personnalisé à appliquer. Un rendez-vous de suivi sera ensuite organisé dans la semaine avec votre chirurgien.

Normalement, s’il y a présence de points de suture, ils seront retirés entre 10 et 21 jours.

Quelle est la durée de convalescence d’une chirurgie de la fasciite plantaire ?

La convalescence dépend du type d’intervention pratiquée. Certaines opérations nécessitent quelques semaines, d’autres peuvent s’étirer sur quelques mois. Vous serez informé de la durée de votre convalescence avant de subir l’intervention.

Quand pourrai-je recommencer mes activités quotidiennes ?

Le retour aux activités quotidiennes est variable selon votre guérison et le type d’intervention pratiquée.

Si vous avez l’habitude de faire des sports très exigeants, vous devrez attendre un peu plus longtemps que les autres. Pour bien compléter la réhabilitation de votre fascia plantaire, le port d’orthèse plantaire ou d’une chaussure spéciale peut être suggéré.

L’importance de suivre à la lettre les recommandations chirurgicales

Il est de la plus grande importance de suivre scrupuleusement les recommandations avant, pendant et après l’opération. Le respect des instructions aura un impact direct sur votre guérison et le succès de l’intervention.

La période critique de guérison a une incidence sur le reste de votre vie. Être attentif aux instructions vous permet de retrouver votre autonomie plus rapidement et de limiter les douleurs.

Les orthèses plantaires post-opératoires

Le port d’orthèses plantaires après un traitement chirurgical est fortement recommandé :

  • Pour éviter une récidive
  • Pour que le pied retrouve son architecture normale
  • Pour redonner de la fonctionnalité à votre pied
  • Pour éviter de retourner en chirurgie

Le pourcentage de récidives pour cette pathologie est très élevé. Il est donc primordial de faire une prévention adéquate dans le futur et de consulter rapidement si des symptômes reviennent.

Les complications potentielles biomécaniques et les cas particuliers

La formation du podiatre permet de reconnaître les complications biomécaniques potentielles d’une intervention.

Comme le pied est hautement sollicité, le moindre petit déséquilibre de celui-ci peut entraîner une nouvelle pathologie (et certaines complications!) Voilà pourquoi vous devez consulter si vous avez le moindre doute sur la bonne condition de vos pieds.