Crampes musculaires

Mise à jour le 1 avril 2020

Crampes musculaires

Problème rencontré de façon assez universelle, les crampes musculaires peuvent apparaître dans des circonstances variées.

Une crampe se définit par des contractions involontaires et soudaines d’un ou plusieurs muscles.

Bien qu’une crampe musculaire soit de courte durée, elle entraîne souvent une douleur intense, particulièrement dans la région du mollet.

Si ces contractions musculaires sont la plupart du temps bénignes, ce n’est pas le cas de toutes.

Nous vous proposons donc d’apprendre à reconnaître les symptômes problématiques des crampes musculaires, ainsi que leurs causes et traitements.

Les symptômes problématiques

Dans la majorité des cas, la présence de crampes musculaires n’est pas inquiétante. C’est donc surtout la nature des symptômes qui l’accompagnent qui devrait être scrutée.

On pense par exemple à des signes tels que :

  • Des crampes musculaires dans les mollets ou sous les pieds
  • Des épisodes de crampe qui reviennent souvent ou qui durent longtemps
  • Une faiblesse d’ordre musculaire
  • Une perte de sensation avant ou après une crise de crampe

Advenant la détection de symptômes semblables, il pourrait être judicieux de consulter un professionnel de la santé.

Un diagnostic pourrait en effet permettre d’écarter des causes mécaniques ou des troubles médicaux plus sérieux comme l’hypothyroïdie.

Les différents types de crampes musculaires

Lorsqu’une crampe musculaire survient, il peut être tentant de l’attribuer à un simple manque d’hydratation.

Or, chaque série de crampes musculaires n’est pas due à la même chose. C’est pourquoi il convient de définir les différents types de crampes susceptibles de se déclarer. 

  • Les crampes sportives : elles apparaissent en réponse à un effort soutenu et intense. Celles-ci surviennent également quand l’athlète néglige sa préparation physique, son échauffement ou ses étirements. Ce type de crampe est facilité par la perte importante de liquide (sudation excessive).
  • Les crampes métaboliques : souvent, les crampes de cette nature sont causées par la déshydratation. Elles peuvent néanmoins aussi témoigner d’une carence en vitamines B (B1, B5 et B6) ou d’une insuffisance en potassium.
  • Les crampes nocturnes : on les rencontre plus fréquemment chez les enfants en bas âge puisqu’elles peuvent être associées à la croissance. Toutefois, des crises de crampes nocturnes trop violentes ou qui persistent devraient faire l’objet d’une attention médicale.
  • Les crampes pathologiques : les épisodes de crampes musculaires sont parfois causés par des troubles médicaux. Il peut entre autres s’agir du diabète, de la poliomyélite, de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques ou encore d’ennuis d’ordre circulatoire.

Les crampes orthopédiques : il arrive parfois que les crampes musculaires soient le résultat d’une configuration plantaire inhabituelle ou d’une ancienne blessure au pied. Une personne portant des chaussures inadéquates pour ses pieds plats ou creux risque de s’y exposer davantage.

Les facteurs qui aggravent les crampes musculaires

Outre celles qui sont d’origine pathologique, la majorité des crampes sont souvent bénignes. Elles n’ont donc pas de cause à proprement parler.

Par contre, il n’est pas exclu que d’autres facteurs contribuent à augmenter la fréquence et l’intensité des crampes musculaires douloureuses aux pieds.

Voici quelques-uns des éléments potentiellement aggravants :

  • Une mauvaise hydratation globale
  • Une préparation sportive insuffisante
  • L’hyperhidrose
  • Le vieillissement
  • La consommation excessive d’alcool, de caféine ou de tabac
  • Une température froide
  • Une prise de poids rapide, dans le cadre d’une grossesse par exemple
  • Le port de chaussures inadaptées à la plante du pied
  • L’accumulation de fatigue ou de stress

Il est probable que des paramètres plus complexes soient responsables des inconforts provoqués par les crampes musculaires aux pieds.
Si tel est le cas, ceux-ci pourront très probablement être éclaircis par l’examen du podiatre.

Prévenir les crampes musculaires

Décidément, les crampes musculaires sont sournoises. Et, même si elles ont tendance à se manifester de façon sporadique, elles sont tout à fait évitables.

Les démarches suivantes peuvent d’ailleurs aider à les combattre ;

  • Éviter de s’entraîner immédiatement après un repas
  • Boire un minimum d’un litre d’eau par jour
  • Limiter sa consommation de caféine, de tabac et d’alcool
  • S’abstenir de dormir en pointant les pieds
  • Établir une routine stricte d’échauffements avant le sport
  • Porter des chaussures mieux adaptées aux pieds et aux activités
  • Réduire l’utilisation de talons hauts

Outre les mesures préventives énumérées plus haut, il est parfaitement envisageable de s’attaquer aux crampes musculaires lorsqu’elles se présentent.
Habituellement, des mouvements simples suffisent à soulager rapidement une crampe au pied ou à la jambe.

Traitements médicaux

Les crampes musculaires sont rarement problématiques. Lorsqu’elles le sont, ces dernières sont davantage le symptôme d’une affection plus grave.

C’est pourquoi un traitement direct est généralement inutile.

Cependant, pour les crampes aux membres inférieurs qui sont causés par une déformation plantaire ou un trouble biomécanique, certaines méthodes thérapeutiques peuvent s’appliquer.

Afin de résoudre le problème à sa source, le podiatre suggère :

  • Une prescription d’orthèses plantaires sur mesure
  • Des chaussures adaptées
  • Des étirements spécifiques
  • Des talonnettes de soutien
  • Une routine d’exercices et d’étirements de la voûte plantaire

S’il n’est pas en mesure de traiter les crampes d’origine pathologique, le podiatre peut toutefois vous orienter vers le bon professionnel de la santé.

PiedRéseau – Pour en savoir plus

Vous souhaitez en apprendre plus sur les crampes musculaires? Notre site est plein d’informations sur les différentes pathologies susceptibles d’affecter vos pieds et vos jambes!

Toutefois, même si les informations présentes sur le site de PiedRéseau sont pertinentes, rien ne vaut la consultation en clinique avec votre podiatre.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!