Mon enfant a mal aux jambes, est-ce normal ?

Mise à jour le 8 novembre 2019

Mon enfant a mal aux jambes, est-ce normal ?

En tant que parent, il peut parfois être frustrant de ne pas pouvoir identifier ce qui cause des douleurs à son enfant. Toutefois, pour ce qui est de la douleur spécifique aux jambes, la réponse est beaucoup plus limpide. 

Faisant partie du processus normal de croissance, les douleurs aux jambes sont présentes chez les jeunes enfants de 3 à 6 ans. 

Celles-ci refont généralement surface dans la préadolescence, entre 8 et 12 ans.

Même si l’inconfort de croissance aux jambes est quelque chose de plutôt routinier, il est important de ne pas le banaliser.

En effet, les douleurs aux jambes de votre enfant pourraient signaler la présence d’un problème biomécanique ou d’une autre pathologie. 

Voici les façons de distinguer une douleur de croissance normale de l’enfant et une douleur aux jambes qui devrait être scrutée attentivement.

 

Identifier les douleurs de croissance

 

Avant de s’inquiéter de l’état des jambes de votre enfant, il convient d’identifier les symptômes potentiellement inquiétants.

Chez votre enfant, une poussée de croissance est susceptible d’engendrer :

  • Une douleur qui survient tard le soir ou pendant la nuit
  • Des crampes qui interfèrent avec son sommeil
  • Une douleur qui s’étend aux cuisses et parfois même aux genoux.
  • De l’inconfort musculaire plutôt qu’articulaire
  • Une douleur qui revient spontanément sans être saisonnière
  • Une accumulation rapide de la fatigue 
  • De l’irritabilité et des crises de larmes plus fréquentes

Cela dit, de nombreux signes physiques plus rares peuvent également se manifester pendant une poussée de croissance

Voilà pourquoi il est intéressant de solliciter l’avis d’un professionel  pour les départager.

 

La croissance et l’inconfort

 

Plusieurs facteurs sont en cause lorsqu’on parle d’inconfort pendant le processus de développement régulier. 

En temps normal, on l’attribue aux éléments suivants :

  • La vitesse irrégulière de croissance des muscles, des tendons et des os
  • Un enfant très actif, qui verra ses structures musculo-squelettiques se fatiguer plus vite
  • Les jambes ou les pieds de l’enfant sont alignés d’une façon particulière, c’est le cas pour les genoux valgum ou varum.

 

Atténuer les douleurs de façon naturelle

 

En tant que parent, il est tout à fait légitime de vouloir soulager les douleurs de son enfant. 

Lorsqu’il s’agit d’une douleur multifactorielle comme celle de la croissance, il se peut cependant que vous ne sachiez plus où donner de la tête.

Pourtant, plusieurs remèdes rapides et peu complexes existent :

  • Administrer un massage léger aux muscles et aux tendons endoloris
  • Mettre en place une routine d’étirements avant le coucher en insistant bien sur les mollets, les quadriceps ainsi que le derrière des cuisses
  • Favoriser la prise de bains chauds
  • Appliquer des compresses thermiques

Ces solutions, bien que passe-partout, ne sont pas nécessairement efficaces lorsque les douleurs sont causées par autre chose que la croissance. 

Afin d’identifier le meilleur traitement possible, l’avis d’un podiatre peut s’avérer viable.

 

Quand solliciter l’aide d’un professionnel ?

 

Comme la douleur de croissance est courante, certaines pathologies provoquent des symptômes similaires à celle-ci. 

Les signaux suivants peuvent indiquer la nécessité d’une intervention professionnelle :

  • Une enflure ou une rougeur au niveau des articulations des jambes
  • Des douleurs nocturnes à répétition
  • Une difficulté à se déplacer ou à garder l’équilibre
  • L’accumulation de fatigue
  • Une perte de poids
  • Des douleurs soutenues ou qui empirent pendant la journée
  • Des douleurs qui apparaissent toujours lors d’une activité physique ou suite à celle-ci

L’intervention du podiatre a pour but d’évaluer les douleurs de votre enfant afin de préciser un diagnostic

Par la suite, s’il juge que le malaise ressenti n’est pas dû à des causes naturelles, il propose un traitement en conséquence.

Dans un cas de déformation comme le pied plat, il peut par exemple proposer des orthèses plantaires, surtout si votre enfant est plus âgé.

 

PiedRéseau : Des cliniques partout au Québec pour traiter les douleurs aux jambes de l’enfant

 

Même si les douleurs aux jambes de votre enfant sont susceptibles d’être en lien avec sa croissance, vous ne devriez pas les ignorer pour autant.

Afin d’éviter qu’une situation en apparence banale devienne problématique, consultez un podiatre dès que les symptômes vous semblent hors de l’ordinaire.

Trouvez dès maintenant la clinique PiedRéseau la plus près de chez vous.

 

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Je comprends
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!