Y a-t-il des types de souliers à éviter ?

Mise à jour le 21 octobre 2022

Y a-t-il des types de souliers à éviter ?

Il existe un vaste choix de souliers différents. Bien que certains plaisent pour leur style très en vogue, ils ne sont pas forcément bons pour les pieds, pour le corps en général, et peuvent même être la cause de nombreux maux. 

À talons hauts, plats, lourds, baskets : on vous explique dans cet article pourquoi le port quotidien de certaines chaussures est déconseillé.

Souliers à éviter : les talons hauts

Malgré son élégance intemporelle, le talon haut est une véritable épreuve pour le corps. Moins stable qu’un soulier ordinaire, il augmente les risques de chute et d’entorse. Le fait que le talon soit perché et le bout du pied écrasé à l’avant peut entraîner diverses déformations comme un hallux valgus, des cors, etc. Il pourrait aussi être responsable de problèmes d’arthrose au niveau des genoux, des hanches et de la colonne vertébrale. 

Mais c’est pour le squelette, plus particulièrement le dos, que le talon haut est le plus mauvais, car il va modifier la position naturelle du corps. Cette position entraînera au fil du temps des douleurs aux lombaires, une déformation du dos, un mauvais positionnement du bassin, de la tête et de la cage thoracique. 

Si vous tenez tout de même à conserver ce type de chaussures, alternez le plus possible avec d’autres souliers plus adaptés et confortables, surtout si vous devez piétiner ou marcher longtemps.

Souliers à éviter : les souliers plats

Mocassins, ballerines, sandales, pantoufles, etc. Les souliers plats font eux aussi partie des types de chaussures peu recommandées. Particulièrement appréciés l’été, ils peuvent provoquer divers problèmes. Ils peuvent provoquer des douleurs aux pieds et au dos, une inflammation du tendon d’Achille, une aponévrosite plantaire (« fasciite plantaire »), une déformation des orteils ou encore l’apparition de cors et d’hallux valgus. 

De plus, ils peuvent créer à la longue des douleurs au bassin et au cou, car ils absorbent moins bien les chocs lorsque l’on marche sur le bitume.

Plutôt que des souliers ultras plats, vous devriez privilégier les modèles avec un petit talon (comptez de1 à 3 cm).

Souliers à éviter : les chaussures lourdes

Plus lourds que les souliers classiques, les modèles lestés sont aussi à bannir. Utilisés pour perdre rapidement des calories et pour gagner de la masse musculaire, ils présentent plus de points négatifs que positifs et ne sont absolument pas recommandés par les podiatres. Ces souliers « poids lourds » peuvent provoquer une augmentation de la fatigue du corps, des microtraumatismes, des blessures, des tensions au niveau des articulations, des tendons et des muscles.  

Les chaussures lestées ont également la particularité d’être très rigides, donc

inconfortables durant la marche, et facilitent donc l’apparition de cors, d’ampoules, etc.

Souliers à éviter : les chaussures molles

Comme leur nom l’indique, les chaussures molles sont faites pour se sentir comme en pantoufle. Il n’est donc pas bon de les porter en permanence, sous peine d’en subir les conséquences. 

À la mode et confortables, ces chaussures sont aussi responsables de nombreux problèmes tels qu’un affaissement de la voûte plantaire, une déformation des orteils, des douleurs aux pieds, aux genoux et au dos. De plus, les chaussures trop molles portées au quotidien peuvent augmenter les risques de tendinites, mais aussi de mycoses en cas de transpiration excessive si leur matière est synthétique.

Guide pour choisir les bons souliers

Si les chaussures décrites plus haut sont à éviter, ou du moins ne doivent pas être portées tout le temps, vers quels souliers vous diriger ? 

  • La première chose à faire est de choisir des modèles à la bonne taille, en longueur comme en largeur. De plus, leur forme doit aussi correspondre à votre morphologie. Si vous portez des orthèses plantaires, pensez à les prendre avec vous ;
  • Lorsque vous essayez les souliers, assurez-vous que votre pied est confortable tout en restant correctement maintenu. Ils ne doivent être ni trop rigides, ni trop souples ;
  • Enfin, optez pour des souliers adaptés à la saison et à l’usage que vous souhaitez en faire.

Porter les bons souliers : un essentiel pour la santé de vos pieds

L’esthétique est importante, mais elle n’est pas le premier critère à prendre en compte lors de l’achat de souliers. En effet, ces derniers doivent avant tout être adaptés à vos pieds et à votre morphologie afin d’éviter blessures, douleurs et développement de pathologies. Porter de bonnes chaussures et alterner le type de souliers permettront de préserver la santé de vos pieds.

Si vous souffrez d’une condition particulière, prenez directement rendez-vous avec l’un des podiatres PiedRéseau afin de bénéficier de conseils personnalisés quant au choix de chaussures. 

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Je comprends
PiedRéseau