Course à pied : les quatre (4) blessures les plus courantes

Mise à jour le 3 juin 2022

Course à pied : les quatre (4) blessures les plus courantes

Quand on évoque la course à pied, on pense aux mérites de l’exercice plutôt qu’aux blessures qu’elle peut engendrer ou aux foulures qu’on peut avoir en joggant. Un minimum de 150 minutes d’exercice physique par semaine fait diminuer les risques de maladies chroniques, entretient la santé des articulations et améliore le cardio. Avec l’accroissement de la tendance du télétravail, ce sont les exercices les plus accessibles, comme la course à pied, qui ont connu un regain d’intérêt.

Bien que leur effet positif sur la santé mentale et physique soit indéniable, si vous débutez sans préparation, ou sans appréhender la texture même du sol sur lequel vous allez courir, les risques sont grands que vous vous blessiez.

Quatre (4) blessures courantes occasionnées en courant

Le premier réflexe avant de courir est de réfléchir au lieu où nous allons courir, dans la mesure où la variation du sol peut influencer la difficulté de la course, la musique d’accompagnement et nos souliers de course. Il est plus rare que nous nous attardions sur la façon dont nous allons préparer nos pieds, mais c’est pourtant un élément essentiel.

Certes, nos pieds sont constamment sollicités dans notre quotidien, mais effectuer des déplacements pour aller chercher un objet ne les éprouve pas de la même manière qu’une course à pied. La blessure au genou, la foulure du pied, la fasciite plantaire ou encore les douleurs au tendon d’Achille sont quatre (4) types de blessures courantes qui surviennent sur des pieds manquant de soin.

Votre podiatre pourra vous conseiller au niveau de votre préparation sportive, sur le type de soulier de course qui vous conviendrait le mieux et, si un bilan podologique est nécessaire, il vous permettra la détection de toute anomalie. L’intégration d’une routine d’échauffement de vos pieds et vos chevilles les préparera à l’effort et aux impacts en les assouplissant.

Trucs et conseils pour minimiser les fréquentes blessures de course

Que vous soyez un athlète accompli ou occasionnel, ou en rémission après une blessure, l’idéal est de consacrer quelques instants à la préparation sportive de vos pieds. Des chocs répétés sur un pied non échauffé peuvent être à l’origine d’une fracture de stress, d’une foulure au pied ou même d’une blessure au genou.

Avant de vous lancer dans votre course, commencez par faire des mouvements de rotation de vos chevilles pendant quelques secondes et faites un petit parcours de marche en déroulant consciemment votre pied au sol (talon, arche, orteils).

Si courir est nouveau pour vous, et afin d’éviter d’entamer un tel changement avec trop de brusquerie, vous pouvez opter pour de la marche rapide pour débuter et des programmes de courses fractionnés. Choisissez des chaussures de course confortables capables d’absorber les chocs et qui sont adaptées à votre morphologie et à votre poids.

La course à pied, c’est bon ou c’est dangereux pour moi?

Vous pensez vous être blessé en courant parce que vos souliers étaient mal lacés, que vous faites un début d’arthrose ou parce que vous faites de l’embonpoint?

La plupart des blessures que l’on attribue à la course à pied sont généralement liées à d’autres facteurs comme un équipement inadéquat ou la négligence d’une condition du pied limitante. Il suffit d’adapter notre pratique à ces contextes.

Par exemple, même avec un pied souffrant d’une déformation acquise ou innée, courir peut devenir votre sport favori si vous vous munissez d’orthèses plantaires.

L’orthèse fabriquée sur mesure peut être un excellent choix pour prévenir les éventuelles blessures au pied ou au genou, parce qu’elle vous permet de rééquilibrer votre chaîne musculo-squelettique inférieure. Facile à glisser dans le soulier de course, l’orthèse va améliorer l’absorption des impacts et soutenir votre pied afin d’alléger son travail.

Pour une course à pied sécuritaire, vaut-il mieux éviter, guérir ou prévenir?

La course à pied, lorsqu’elle est intégrée à une routine quotidienne, peut vite devenir une saine dépendance.

Si vous souffrez d’une blessure causée en courant, consultez votre podiatre pour savoir comment réintégrer le sport progressivement et renforcer vos articulations en douceur. Le repos est essentiel : faire travailler intensément une zone encore fragile va pousser votre corps à en solliciter une autre pour compenser, ce qui risque de créer un déséquilibre. Soyez à votre écoute et à celle de vos douleurs de pieds ou de jambes.

Enfin, si des orthèses vous ont été prescrites, portez-les aussi souvent que nécessaire. Vous pouvez même adopter vos chaussures de courses comme chaussures de ville si leur conception répond à vos besoins en termes de confort et de maintien.

Se mettre à la course à pied sans risquer de blessure

Pratiquer la course à pied est certes accessible, mais pour en faire une habitude, l’idéal est de consulter un podiatre qui déterminera les conditions idéales pour vous lancer. Consultez la liste des cliniques de podiatrie PiedRéseau pour prendre rendez-vous.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Je comprends
PiedRéseau