Tendinite de la patte d’oie

Tendinite de la patte d’oie

Problème inflammatoire prévalent chez les sportifs, la tendinite de la patte d’oie affecte les trois tendons se rejoignant à l’intérieur du genou.

Comme cette forme de tendinite atteint les trois muscles qui contribuent à stabiliser le genou en flexion, la douleur qu’elle génère peut devenir particulièrement encombrante.

En raison de sa nature sensible aux mouvements, la tendinite de la patte d’oie nécessite une prise en charge médicale rapide.

Voici ce à quoi l’on reconnaît la tendinite de la patte d’oie ainsi que les manières d’en disposer tout en se mettant à l’abri des récidives.

Reconnaître les symptômes de l’inflammation

Un peu à la manière de l’arthrose du genou ou du syndrome fémoro-patellaire, la tendinite de la patte d’oie apparaît progressivement.

Les symptômes qui lui sont associés s’orientent généralement vers :

  • Une douleur vive ressentie à 4 ou 5 centimètres sous le genou, juste au-dessus du tibia
  • Un inconfort qui s’aggrave pendant la marche, lors d’une montée ou d’une descente
  • Une enflure au niveau de l’articulation
  • La formation d’un nodule dans la zone atteinte (boule de tissu cicatriciel)
  • Une douleur qui persiste même pendant la nuit et qui s’étend au reste de la jambe
  • Le dessus du tibia est sensible au toucher 

Ces symptômes devraient normalement être suffisants pour vous ralentir dans l’accomplissement de votre routine.

Dès leur apparition, il est important de demander l’aide d’un professionnel comme le podiatre. Celui-ci qui pourra vous proposer certaines mesures thérapeutiques pour faire diminuer le mal.

Si toutefois les manifestations de la tendinopathie progressent, la consultation de votre médecin traitant est à privilégier.

Causes et personnes à risque

La tendinite de la patte d’oie se manifeste traditionnellement en réponse à une sollicitation excessive du genou. 

Il peut bien entendu s’agir d’une condition qui accable les sportifs, mais pas exclusivement.

Les éléments suivants peuvent favoriser l’apparition d’une tendinite de la patte d’oie :

  • La pratique régulière d’un sport d’impulsion: Par exemple le football, le tennis, la course, l’athlétisme ou le vélo
  • Le surpoids: Une surcharge sur les articulations provoque une usure prématurée de celles-ci
  • L’âge: On observe une prévalence de cette tendinopathie chez les femmes de plus de 50 ans
  • Une activité professionnelle physiquement exigeante : Cela est particulièrement vrai pour une profession qui exige le port de charges lourdes et la flexion simultanée des genoux.

Chez certaines personnes, la présence d’autres conditions médicales peut aussi expliquer l’éclosion d’une tendinite de la patte d’oie :

  • Une orientation inhabituelle des pieds (pieds en canard)
  • Une faiblesse au cartilage des genoux
  • Des pieds plats 
  • L’arthrose du genou
  • Des genoux valgus (genoux en X)

Si vous pensez faire partie d’un groupe à risque de développer une tendinite de la patte d’oie, il peut être intéressant de demander l’avis de votre podiatre.

Prévenir la tendinite de la patte d’oie

Comme beaucoup de pathologies douloureuses aux membres inférieurs, la tendinite de la patte d’oie n’est pas immunisée aux mesures préventives.

Afin d’éviter de devoir passer par un long processus de traitement, voici quelques méthodes pratiques pour tenir la tendinopathie à l’écart :

  • Hydratez-vous adéquatement pour éviter de fragiliser vos tendons
  • Évitez de trop solliciter vos tendons en vous accordant un temps de repos entre les activités sportives
  • Privilégiez la pratique d’un sport plus doux comme le yoga  
  • Maintenez un poids santé
  • Utilisez des chaussures adaptées à votre morphologie et votre style de vie

Malheureusement, l’adoption de techniques de prévention n’est pas toujours suffisante pour se prémunir contre la tendinite de la patte d’oie.

Ces options peuvent vous offrir un soulagement temporaire contre la douleur occasionnée lorsque celle-ci se déclare:

  • L’arrêt complet des activités qui causent l’apparition des douleurs
  • La mise en place d’une routine d’étirements ciblés
  • L’utilisation de techniques d’automassage et d’un foam roller 
  • L’application quotidienne de compresses froides sur le genou endolori 

Ces solutions, bien que généralement efficaces, ne permettent pas toujours de guérir complètement la tendinite.

Voilà pourquoi l’apport thérapeutique du podiatre ne doit pas être ignoré.

Traiter la tendinite de la patte d’oie

Puisque la douleur associée à la tendinite de la patte d’oie ressemble à celle d’autres conditions du genou, le diagnostic par un professionnel est plus que décisif.

Lors d’une visite en clinique, le podiatre prend en compte les antécédents et le mode de vie du patient.

Une fois le diagnostic établi, le podiatre propose le traitement qui convient le mieux à la gravité de la condition.

En temps normal, les traitements de prédilection sont :

  • Une mise en arrêt du geste qui provoque l’hypersollicitation de la patte d’oie
  • La modification des techniques d’entraînement
  • La prescription d’orthèses plantaires

Dans un cas où tous les traitements conventionnels échouent, il est possible que la chirurgie soit envisagée via l’orthopédiste.

Cependant, le podiatre fera toujours son possible pour proposer des alternatives conservatrices.

PiedRéseau – Pour en savoir plus 

Vous aimeriez en connaître plus sur la tendinite de la patte d’oie? Nous rédigeons beaucoup d’articles semblables à celui-ci !

Cependant, même si le site de PiedRéseau présente des renseignements intéressants, rien ne vaut une véritable consultation en clinique avec un podiatre.

Vos pieds sont précieux, prenez-en soin !