L’arthrite du pied

L’arthrite du pied

Qu’elle soit due à une dégénérescence articulaire prématurée ou à une maladie du système immunitaire, l’arthrite du pied est une pathologie très incommodante.

Généralement, l’arthrite se caractérise par des douleurs musculo-squelettiques et des difficultés dans les mouvements au quotidien.

Les articulations comme les genoux, les hanches et les chevilles sont particulièrement vulnérables à cette pathologie.

À l’heure actuelle, aucune solution médicale ne permet de complètement guérir l’arthrite du pied. 

Toutefois, en agissant dès l’apparition des premiers symptômes, il est possible de réduire l’impact des complications qu’elle engendre. 

Examinons ce qui cause ce trouble dégénératif et les façons de le soulager efficacement.

Symptômes de l’arthrite du pied

Lorsqu’elle s’attaque aux pieds, l’arthrite prend généralement deux formes : la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose.

La polyarthrite rhumatoïde est une condition inflammatoire d’origine auto-immune où l’hérédité constitue un élément aggravant. 

Ce type d’arthrite affecte les individus de tout âge en étant toutefois 2 à 3 fois plus fréquent chez les femmes. 

Les symptômes associés à la polyarthrite rhumatoïde sont :

  • Des douleurs articulaires
  • Une raideur des articulations au début de la journée
  • Une enflure considérable des articulations et une chaleur au toucher 
  • Des douleurs aux tendons
  • Des rougeurs autour des zones atteintes
  • La présence d’un oignon de pied  (Hallux valgus)
  • Une difficulté dans l’exécution des tâches quotidiennes comme monter des escaliers ou ouvrir un contenant
  • La formation de petites excroissances sous les pieds (nodules)
  • Des orteils en marteaux

Pour sa part, l’arthrose du pied est attribuable à une usure anormale du cartilage qui recouvre les os. 

La nature progressive de cette maladie rend son apparition plutôt rare avant 40 ans.

Les symptômes suivants peuvent signaler la présence de l’arthrose du pied :

  • Une douleur articulaire inflammatoire lors de l’activité physique
  • Des difficultés à se déplacer sans inconfort
  • Une raideur des articulations touchées
  • Des craquements audibles ou une sensation de grincement lors du mouvement
  • Une mobilité réduite des orteils
  • Des excroissances osseuses
  • Une sensation de déséquilibre

Peu importe la forme qu’elle prend, l’arthrite du pied peut devenir un véritable fardeau sans une prise en charge rapide.Il est donc capital de solliciter l’opinion d’un podiatre ou d’un professionnel de la santé dès que les premiers symptômes se manifestent.

Ce qui cause l’arthrite du pied

Bien que l’arthrite soit une affection relativement répandue, ses causes ne sont pas toujours évidentes, surtout dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde.

Cependant, plusieurs facteurs permettent d’expliquer l’apparition de l’arthrose du pied :

  • Un âge avancé (40 ans et plus)
  • Une blessure grave au pied n’ayant pas guéri adéquatement
  • La pratique répétée d’un sport comme la course à pied, qui surcharge les articulations des membres inférieurs.
  • Des malformations préexistantes comme le genou valgum ou le pied plat
  • L’embonpoint
  • L’hérédité
  • Une faiblesse ligamentaire ou musculaire

Méthodes préventives

S’il est vrai que l’arthrite du pied ne peut pas être complètement soignée, rien n’empêche l’adoption de certaines mesures pour freiner son évolution.

Voici quelques éléments préventifs pouvant contribuer à ralentir la progression de l’arthrite du pied :

  • Le maintien d’un poids santé
  • La pratique d’un sport à faible intensité comme le yoga, le Tai-chi ou la natation
  • Le port de chaussures adaptées à la morphologie du pied et dotées d’un bon support 
  • L’ajout d’une séance d’étirement et de renforcement à la routine habituelle
  • L’acquisition de semelles orthopédiques ou de souliers orthopédiques adaptés aux dispositions particulières du pied

Si une articulation devient inconfortable au point d’interférer dans le quotidien, il est important de contacter un podiatre ou un professionnel de la santé.

Celui-ci a la capacité d’effectuer une série de tests destinés à repérer la zone la plus problématique. 

Le diagnostic peut également lui permettre d’identifier les causes probables de la présence d’arthrite aux pieds.

Traiter l’arthrose du pied

Une fois le diagnostic posé par le podiatre, il est en mesure de sélectionner le traitement qui conviendra le mieux au type d’arthrite du pied.

Le podiatre peut entre autres recommander :

Même si ce n’est pas systématique, il peut arriver qu’une chirurgie soit la seule solution possible.

Selon le type d’arthrite, son niveau d’intensité ainsi que la zone du pied affectée, le podiatre pourra établir la chirurgie envisageable.

Les chirurgies correctives les plus souvent associées à l’arthrite du pied sont :

  • L’arthrodèse, qui consiste à bloquer l’articulation atteinte en fusionnant les os
  • L’arthroplastie, qui nécessite le retrait ou le remplacement complet de l’articulation problématique

Bien que la chirurgie du pied représente une façon commode de contrôler une douleur, elle demeure une solution de dernier recours.

D’ailleurs, le podiatre mettra tout en oeuvre pour suggérer des méthodes thérapeutiques alternatives à la chirurgie.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie