Les problèmes de l’avant-pied

Les problèmes de l’avant-pied (paume du pied) sont bien désagréables au quotidien. En plus des douleurs et des inflammations à la plante du pied (métatarsalgie), ces problématiques peuvent prendre diverses formes :

  • Une malformation osseuse
  • Une sensation d’engourdissement
  • Des lésions au pied
  • Des restrictions de mouvements

Si vous avez la paume du pied endolorie, déformée ou irritée, il est important de consulter un podiatre rapidement pour éviter que la situation ne se dégrade.

Voyons ensemble les problèmes de l’avant-pied les plus fréquemment traités en podiatrie.

 

La métatarsalgie

 

La métatarsalgie est un des problèmes de l’avant-pied les plus fréquents. Elle  regroupe l’ensemble des douleurs ressenties dans la paume du pied. Ce dernier comprend le métatarse (qui regroupe les 5 os les plus longs du pied) et les phalanges. La douleur, souvent aiguë, est amplifiée en position debout. Elle peut viser une partie précise de l’avant-pied ou être présente  sur l’ensemble de celui-ci.

Ces douleurs de l’avant-pied sont causées par une inflammation de la plante du pied (têtes métatarsiennes). Il s’agit d’une région très sollicitée de votre pied et qui subit beaucoup de pression lors de la marche. Il arrive donc que des complications surviennent pour diverses raisons, ce qui provoque une métatarsalgie.

La métatarsalgie survient pour diverses raisons. Des blessures sportives, l’arthrite ou le port de souliers trop serrés peuvent notamment être en cause. Le port d’orthèses ou de semelles est souvent nécessaire pour se débarrasser de ces douleurs aux têtes métatarsiennes.

 

L’oignon (hallux abducto valgus)

 

L’oignon au pied (hallux valgus) est un problème de l’avant-pied fréquent qui est provoqué par une déformation du premier métatarse. En effet, le gros orteil peut parfois dévier vers le deuxième orteil, ce qui crée une bosse sur le côté du pied. L’hallux abducto valgus peut se manifester sur les deux pieds en même temps. Sa gravité dépend de l’intensité de la déviation.

Si elle n’est pas traitée promptement, cette bosse peut devenir douloureuse. Au contact d’une chaussure, elle peut aussi causer un effet de frottement très désagréable. À la longue, ce frottement peut entraîner de l’inflammation. Dans des cas extrêmes, il peut devenir difficile de se chausser.

L’hallux abducto valgus peut être causé de différentes manières :

  • L’hérédité
  • Des maladies rhumatismales, comme l’arthrite
  • Une blessure au pied
  • Des chaussures mal ajustées

L’oignon survient généralement chez les femmes de 40 à 50 ans. Au total, les femmes représentent environ 90 % des personnes touchées par cette déformation.

Cette réalité peut s’expliquer entre autres parce que les articulations des femmes sont souvent plus instables. De plus, les muscles du pied ont tendance à se relâcher durant la ménopause. Le port de talons hauts peut aussi être en cause.

Si l’oignon devient trop important, le port d’une orthèse plantaire adaptée ou de chaussures orthopédiques peut s’avérer nécessaire. Consultez un podiatre au plus tôt si vous remarquez une bosse anormale vers l’extérieur de vos pieds.

 

Les orteils marteaux

 

Les orteils marteaux font aussi partie des problèmes de l’avant-pied souvent observés en podiatrie. Cette déformation de l’avant-pied est provoquée par la flexion vers l’avant des articulations de l’orteil, ce qui entraîne de l’inconfort. La contraction des orteils entraîne une tension désagréable au pied.

De toutes les déformations de l’orteil, c’est l’orteil marteau qui est la plus problématique puisque la déviation est plus importante. Souvent, c’est le deuxième orteil qui est le plus touché. À long terme, cette condition peut causer l’apparition de bursites, de cors ou de cornes sur les pieds.

Dans certains cas, les orteils marteaux sont la conséquence d’un oignon. D’autres facteurs peuvent aussi être en cause :

  • Le port de chaussures trop étroites
  • Un problème biomécanique
  • Une inflammation des articulations
  • L’hérédité

Les orteils en marteaux provoquent généralement une sensation de brûlure sur la plante du pied. Il existe quelques solutions maison pour soulager l’inconfort, mais il est essentiel de consulter si la douleur persiste.

Le podiatre peut évaluer les problèmes mécaniques de votre pied et mettre en place le traitement le plus adapté à votre condition. Parfois, il faudra porter une chaussure ample et coussinée. Dans certains cas plus rares, une opération pour corriger la déformation osseuse est nécessaire.

 

Les cors

 

Les cors aux pieds sont des callosités qui forment des bosses dures et épaisses sur la peau. Celles-ci touchent surtout les orteils ou la paume du pied. Ces problèmes de l’avant-pied surviennent lorsque la peau de votre pied est exposée à des frottements ou à de fortes pressions. Ce problème de l’avant-pied peut aussi survenir entre les orteils, on l’appellera alors un oeil-de-perdrix.

Les cors se distinguent des verrues, même si les deux se ressemblent à première vue. Les verrues sont virales, bénignes et contagieuses tandis que les cors sont plus petits, profonds, non contagieux et douloureux.

Cette douleur de l’avant-pied est notamment provoquée par :

  • Des souliers non adaptés qui supportent mal vos pieds
  • L’absence fréquente de bas dans les souliers
  • Un mauvais entretien de vos pieds
  • Des orteils marteaux ou autres déformations des orteils

Pour prévenir les cors, vous devez vous assurer de garder vos pieds au sec, éviter de surcharger vos pieds, appliquer une crème hydratante et faire des soins de pieds sur une base régulière.

Si les cors peuvent être traités grâce à certaines crèmes, de pansements anti-cors ou une pierre ponce, il est néanmoins nécessaire de consulter un podiatre à des fins préventives ou de soulagement. Le port de semelles orthopédiques est parfois mis de l’avant pour corriger la situation. N’attendez pas que vos cors aux pieds deviennent douloureux ou trop gros !

 

Le névrome de Morton

 

Le névrome de Morton est une douleur de l’avant-pied qui nécessite souvent une intervention chirurgicale. Cette pathologie n’est pas visible à l’oeil nu. Ce mal est provoqué par un nerf qui devient douloureux, généralement entre le 3e et le 4e orteil.  

La compression de ce nerf provoque une inflammation de votre pied, ce qui cause une douleur parfois très intense au niveau des têtes métatarsiennes du pied. La douleur peut prendre la forme d’un picotement, d’un engourdissement, d’une sensation de brûlure ou de décharges électriques dans l’avant-pied.

En plus de la compression du nerf plantaire, provoquée par des souliers trop serrés, les causes possibles d’un névrome de Morton peuvent être :

  • Une vieille blessure au pied, restée non traitée
  • Des pieds plats ou creux
  • Des oignons de pied
  • La pronation excessive du pied

Comme les oignons au pied, les femmes en ménopause sont majoritairement touchées par le névrome de Morton. Tous doivent cependant redoubler de vigilance.

Le névrome de Morton peut être soulagé grâce à des anti-inflammatoires ou avec de la glace. Cependant, une intervention en podiatrie s’avère très souvent nécessaire. Le podiatre peut notamment procéder à une échographie pour bien voir cette structure et la traiter efficacement. Des injections de cortisone échoguidées ou le port d’orthèses plantaires sont parfois nécessaires.

 

La capsulite

 

La capsulite est un problème de l’avant-pied qui vise toutes les articulations de votre corps. La capsulite touche principalement l’épaule, mais elle peut aussi affecter le pied, le genou, la mâchoire ou le coude. Il s’agit d’une inflammation de la capsule, une membrane fibreuse présente autour de toutes vos articulations.

Le gonflement de la capsule provoque une sensation de raideur et limite vos mouvements. Il s’agit donc d’une condition qui hypothèque votre quotidien, puisque vos déplacements deviennent plus difficiles.

Cette condition peut survenir pour diverses raisons :

  • La sédentarité
  • Le diabète
  • Une surcharge de l’articulation
  • Un traumatisme de la structure

Pour bien guérir d’une capsulite, il est nécessaire de faire des exercices ciblés au quotidien pour retrouver sa mobilité et diminuer la sollicitation de l’articulation lors de la marche ou de la course. Encore une fois, la prise d’anti-inflammatoires et les injections de cortisone peuvent être des solutions mises de l’avant. Les tapings, les manipulations physiques ainsi que les orthèses sont aussi des solutions préconisées pour le traitement. L’échographie du pied peut également être utilisée par le podiatre pour évaluer plus précisément votre condition.

Consultez rapidement si vous pensez être atteint de capsulite. Vous retrouverez ainsi plus efficacement une aisance dans vos mouvements.

 

Traiter la métatarsalgie et les problèmes de l’avant-pied grâce à la podiatrie

 

Il est toujours plus avisé de consulter un podiatre pour traiter efficacement vos douleurs de l’avant-pied (métatarsalgie) et autres conditions touchant la plante de votre pied. Ce professionnel du pied dispose de tout l’équipement et de l’expertise nécessaire pour bien cerner votre situation et établir le meilleur traitement.

N’attendez pas que la douleur devienne insupportable. Contactez une clinique PiedRéseau près de chez vous pour retrouver votre confort. Nous avons plus d’une trentaine de cliniques pour bien  vous servir, partout dans la province.