L’exostose du pied

L’exostose du pied

Bénigne dans la plupart des cas, l’exostose du pied désigne une tumeur au pied qui prend la forme d’une excroissance osseuse.

S’articulant comme une protubérance cartilagineuse, l’exostose existe de trois manières: l’exostose solitaire, l’exostose sous-unguéale et les exostoses multiples.

Les deux premières formes apparaissent sporadiquement, alors que la troisième, conséquence d’une maladie génétique héréditaire, revient de façon plus soutenue. 

Puisque dans sa forme simple l’exostose est asymptomatique, celle-ci peut être complexe à identifier formellement.

Toutefois, le risque de complications graves est bien présent.

Il est donc intéressant de savoir ce qu’implique cette pathologie du pied et comment elle peut être traitée une fois découverte.

Symptômes et complications de l’exostose

La plupart du temps, l’exostose du pied qu’on appelle aussi ostéochondrome, apparaît aux extrémités des os longs. Lorsqu’elle fait surface, c’est donc le tibia et l’os du pied qui sont majoritairement atteints.

L’apparition d’une exostose du pied ne se signale généralement que par de petites bosses (tuméfactions) au niveau des cartilages touchés.

Il n’est pas rare que l’exostose du pied soit découverte par hasard après un examen de routine ou suivant des complications.

Les complications liées à l’exostose du pied sont :

  • Des problèmes de croissance
  • Les bursites 
  • Une déformation de l’axe naturel des os
  • Des douleurs et des déchirures musculaires
  • Une compression des vaisseaux sanguins, des nerfs 
  • Une limitation des mouvements au quotidien, surtout si l’exostose se rapproche d’un tendon ou un ligament
  • L’inflammation des veines proches de la lésion (phlébite)

Plus rarement, l’exostose du pied est à l’origine d’une fragilisation des os qui cause des fractures ou des chondrosarcomes, un type de cancer osseux.

Cette pathologie est difficilement identifiable sans l’intervention d’un professionnel de la santé.Il importe donc de privilégier l’examen en clinique dès que les symptômes deviennent problématiques.

Causes et facteurs de risque

La forme la plus récurrente d’exostose au pied est l’exostose solitaire. Les causes de cette pathologie sont tout aussi complexes à identifier que les symptômes qu’elle provoque.

Pour leur part, les exostoses multiples sont dues à une anomalie génétique rare, la maladie de Bessel-Hagen.

L’exostose sous-unguéale peut quant à elle apparaître en réponse à une fracture de la deuxième phalange, plus souvent celle du gros orteil

On retrouve plus souvent cette forme d’exostose chez :

Bien que l’exostose du pied reste mystérieuse, il est préférable de chercher à la traiter le plus rapidement possible.

Le traitement hâtif permet d’éviter un éventuel inconfort lors du mouvement ou carrément un blocage articulaire des membres inférieurs.

Le diagnostic de l’exostose du pied

Lors d’une visite en clinique, le podiatre doit procéder à une série d’analyses pour identifier hors de tout doute la présence d’une exostose du pied.

Les examens possibles s’orientent alors vers :

  • Un examen biomécanique pour déceler les troubles dans la fluidité de mouvement des pieds ou les excroissances sous la peau
  • Une tomodensitométrie ou une radiographie numérique des pieds
  • Une séance d’imagerie par résonance magnétique (IRM), qui se penche aussi sur les possibles complications engendrées par l’exostose

Puisqu’il est possible qu’une version maligne de l’ostéochondrome se manifeste, le podiatre sera particulièrement attentif aux caractéristiques comme :

  • Une évolution rapide et incontrôlable de la protubérance cartilagineuse
  • Une manifestation tardive des douleurs et des limitations fonctionnelles liées
  • La diminution visible de la densité des os atteints

Après l’identification formelle de l’exostose par un professionnel de la santé, celle-ci peut être traitée selon le degré de sévérité des désagréments qu’elle provoque.

Traitements médicaux

Dans un cas où l’exostose est découverte et qu’elle s’avère asymptomatique, seule une surveillance rapprochée est préconisée.

Cependant, si la maladie engendre des douleurs ou qu’elle entrave considérablement les mouvements du patient, un traitement peut être envisagé. 

C’est d’ailleurs plus souvent le cas quand l’exostose augmente drastiquement de volume ou qu’elle comprime un vaisseau sanguin ou un nerf.

Généralement chirurgical, le traitement invasif de prédilection pour soigner l’exostose du pied est l’exérèse. Cette intervention consiste à faire l’ablation totale de la tumeur gênante.

Pour des déformations moins sévères, le podiatre peut suggérer :

La prévention de l’exostose du pied étant pratiquement impossible à faire, ce sont surtout ses complications qui doivent être adressées.Il est donc important de consulter un podiatre ou un professionnel de la santé dès qu’une excroissance osseuse suspecte apparaît sur le pied.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie