Genou valgum

Genou valgum

Communément appelés jambes en “x” ou en ciseaux, les genoux valgus sont généralement présents dès l’enfance. 

Contrairement au genou valgum, le genou varum de l’enfant apparaît comme une déviation de l’articulation vers l’extérieur, dans un style cowboy. 

Quant à lui, le genou valgum va causer un décalage des genoux vers l’intérieur. 

Si elle n’est pas adressée, cette malformation trouble les mouvements des jambes et des pieds. Éventuellement, elle peut aussi atteindre le cartilage de l’articulation et mener à l’arthrose du genou

Voilà pourquoi la détection des symptômes et la mise en oeuvre d’un traitement personnalisé sont primordiales.

Symptômes et complications

Le genou valgum est considéré comme un défaut physiologique de l’enfance. 

La plupart des nouveau-nés auront un certain niveau de déviation des membres inférieurs vers l’extérieur à la naissance.

Par la suite, celle-ci aura tendance à s’inverser dans les premières années de vie. C’est ce qu’on appelle le genou valgum. 

Cette malformation axiale des membres inférieurs est plus problématique si elle persiste à l’âge adulte. 

Elle se traduit généralement par :

  • Une déviation prononcée des genoux vers l’intérieur
  • Une protubérance au genou atteint
  • Des difficultés à se déplacer correctement
  • Une douleur au niveau des membres inférieurs
  • Une raideur notable aux genoux
  • Des douleurs aux pieds, aux chevilles ou aux hanches 
  • Un manque d’équilibre en position verticale
  • Une raideur dans les articulations adjointes aux genoux

Dans les cas plus lourds, le genou valgum non traité peut aussi contribuer à l’émergence de l’arthrose.

Ce qui cause le genou valgum

Traditionnellement, les genoux valgus apparaissent dans la petite enfance. Il arrive parfois que cet alignement, à la base normal, s’accentue et crée une déformation pouvant causer des problèmes plus tard. 

Le genou valgum exagéré de l’enfant est habituellement causé par une hyperlaxité des ligaments et s’estompe généralement avant la puberté. Il devient pathologique lorsque la déformation des articulations persiste au-delà de 7 ou 8 ans. 

Le genou valgum est aussi considéré comme pathologique lorsque la déformation est très sévère dès le jeune âge de l’enfant. 

Outre le facteur héréditaire, plusieurs éléments peuvent contribuer à l’apparition du genou valgum. 

On peut entre autres penser à :

  • Une fracture mal guérie
  • L’obésité
  • Une blessure au tibia
  • Une malformation du tissu osseux

Prévention du genou valgum

Même si le genou valgum de l’enfant a tendance à se résorber, ce n’est pas le cas de tous. Il est alors primordial de le prendre en charge avant qu’il n’ait des conséquences sur la qualité de vie de la personne atteinte.

Certaines options préventives peuvent être adoptées à cet effet :

  • Le maintien d’un poids santé
  • Introduire une routine d’activité physique régulière
  • Le port de talonnettes stabilisatrices dans les chaussures (pour un cas de genou valgum asymétrique)

Des traitements pour les jeunes et les moins jeunes

Lorsqu’un cas de genou valgum se déclare chez l’enfant, il est important de procéder à une évaluation de son cas.

Même s’il se résout par lui-même la plupart du temps, il vaut mieux ne pas courir le risque qu’il mute en genou valgum sévère.  

Le podiatre est en mesure d’effectuer un diagnostic de genou valgum pour l’adulte autant que l’enfant. Cet expert du pied propose également des traitements adaptés et, si le cas le permet, peu invasifs.

Pour traiter un genou valgum, le podiatre peut s’orienter vers :

  • Les orthèses plantaires visant à rétablir ou repositionner le genou dans un axe plus régulier
  • Des exercices de renforcement du genou

Bien évidemment, le podiatre fait son possible pour orienter le patient vers des traitements conservateurs. Toutefois, si les thérapies physiques conventionnelles échouent, une opération chirurgicale avec un orthopédiste pédiatrique peut être une option de dernier recours.

Pour un genou valgum qui présente une déviation trop importante ou cause des troubles dans la locomotion du patient, les interventions suivantes peuvent être considérées pour les individus plus âgés :

  • La pose de prothèses unicompartimentaires, qui remplacent partiellement les articulations atteintes
  • La pose de prothèses totales, qui viennent remplacer entièrement les articulations atteintes. Cette opération n’est cependant utilisée que dans les cas où le cartilage a été détruit par l’arthrose.
  • Une ostéotomie, qui consiste à tailler les os atteints de manière à modifier l’axe incorrect des membres inférieurs. Une fois les os façonnés, ceux-ci sont maintenus en place par des éléments métalliques comme des clous, des plaques ou des tiges.

Chez les patients plus jeunes sévèrement atteints, une des opérations chirurgicales les plus répandues est l’épiphysiodèse

Cette chirurgie consiste à freiner le développement du cartilage de croissance en intervenant directement sur les os. Elle ne peut toutefois pas être pratiquée sur des enfants de moins de 11 ans.

Une intervention précoce sur le genou valgum permet de réduire les risques de complications comme l’arthrose et améliore considérablement la qualité de vie de l’adulte qui en souffre.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie