Est-ce que mon enfant devrait porter des orthèses plantaires ?

25 mars 2020 Douleur, Enfant, Orthopédie
Est-ce que mon enfant devrait porter des orthèses plantaires ?

Avant l’âge de 3 ans, il est rare qu’un enfant doive porter des orthèses plantaires.

Puisque les structures de ses pieds ne sont pas encore fixées, il est en effet difficile de déterminer si ceux-ci sont problématiques.

Mais, si votre enfant est en âge de marcher et qu’il y parvient difficilement, il se peut que l’utilisation d’orthèses plantaires soit bénéfique pour lui.

Voici 4 questions à se poser avant de considérer le port d’orthèses plantaires pour son enfant.

Souffre-t-il d’une pathologie visible ?

Avant de considérer les orthèses plantaires pour votre enfant, il est important de s’interroger sur l’impact global de ses pieds sur sa santé musculo-squelettique.

Normalement, le médecin responsable de votre enfant est en mesure de détecter un débalancement du pied qui pourrait causer d’autres problèmes.

En cas de dépistage précoce, l’orthèse plantaire peut contribuer à corriger les défauts avant que les structures plantaires soient scellées.

Chez l’enfant de plus de 3 ans, les anomalies du pied pouvant être maîtrisées avec des orthèses plantaires sont ;

  • Les pieds « en canard » : il n’est pas inhabituel qu’un enfant marche les pieds en dedans dans la période qui suit ses premiers pas. Toutefois, si les pieds demeurent orientés vers l’intérieur ou que les déplacements deviennent douloureux, les orthèses peuvent être suggérées.

Des genoux arqués : beaucoup d’enfants disposent de jambes légèrement courbées à la naissance. La situation est plus problématique quand les genoux restent dans cette position après l’âge de 6 ans.

Peut-il se déplacer facilement ?

La façon avec laquelle votre enfant se déplace est aussi une variable importante à scruter préalablement à l’utilisation d’orthèses plantaires.

Une difficulté à se mouvoir n’indique pas nécessairement que les pieds de l’enfant sont problématiques, surtout s’il a moins de 3 ans.

En revanche, si votre enfant est plus vieux et qu’il se déplace maladroitement, il est probable qu’une consultation en clinique podiatrique s’impose.

Les particularités suivantes peuvent indiquer que quelque chose cloche ;

  • Une démarche sur la pointe des pieds : rarement attribuée à un trouble du développement moteur, une démarche sur la pointe des pieds disparaît normalement en quelques mois. Mais, si votre enfant adopte cette façon de marcher pendant plus de 6 mois, il se pourrait qu’une intervention soit nécessaire.
  • Un boitement : si elle n’est pas due à une chute ou une blessure, la présence d’une claudication peut indiquer une instabilité des membres inférieurs. Il peut par exemple s’agir de jambes asymétriques, d’une maladie de Sever ou d’une douleur musculosquelettique.
  • Des chutes fréquentes : un enfant qui tombe souvent sans raison apparente pourrait être soumis à des pieds plats, des genoux en « X » ou encore des pieds tournés vers l’intérieur.

Si ces caractéristiques sont présentes chez votre enfant, les orthèses plantaires pourraient éventuellement faire partie du traitement proposé par le podiatre.

Se plaint-il d’une douleur ?

Un problème plantaire peut causer des douleurs musculaires, articulaires et même osseuses. 

Ainsi, un enfant en âge de marcher qui se plaint d’un inconfort récurrent pourrait être sujet à un trouble du pied.

Il ne faut cependant pas confondre les douleurs inhabituelles et les douleurs normales de croissance.

Les symptômes suivants soulignent généralement la présence d’une douleur inhabituelle ;

  • Un inconfort présent durant le jour
  • Une fatigue importante
  • Des rougeurs
  • Des jambes des pieds qui semblent enflés
  • La douleur empire

Si les symptômes s’accompagnent aussi d’une usure anormale des chaussures, ceux-ci peuvent être dus à la présence d’une déformation plantaire.

PiedRéseau : des orthèses plantaires pour petits et grands

Les pieds du jeune enfant étant très malléables, ceux-ci peuvent très bien se replacer lors de sa croissance.

Toutefois, certaines dispositions plantaires nécessitent la mise en place d’un traitement plus étoffé comme l’orthèse correctrice.

Donnez la possibilité à votre enfant de se déplacer sans douleur, contactez un podiatre membre de PiedRéseau.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!