Trois maladies rares du pied à connaître

Mise à jour le 2 avril 2022

Trois maladies rares du pied à connaître

Les maladies orphelines, ou maladies rares, sont des maladies qui touchent moins d’une personne sur deux mille.  En voici trois qui touchent spécifiquement les pieds, mais pour lesquelles des traitements existent :

– l’algodystrophie, ou syndrome régional douloureux complexe;

– la synostose tarsienne, ou coalition tarsienne;

– la maladie de Bessel-Hagen, ou exostose multiple.

L’algodystrophie, une maladie rare des articulations

L’algodystrophie est une maladie méconnue qui touche les membres, soit les bras, les mains, les jambes ou les pieds. Cette pathologie aussi connue sous le nom de syndrome régional douloureux complexe survient généralement après un traumatisme ou une blessure, ayant eu ou non un impact sur le système nerveux, et touche majoritairement la population adulte. La maladie peut durer plusieurs mois, puis dans certains cas disparaître aussi soudainement qu’elle est apparue. 

L’algodystrophie se déclare en plusieurs étapes. Les douleurs commencent par être lancinantes dans la région atteinte du pied, au point de rendre le mouvement difficile. La peau de la zone touchée devient sensible et la région douloureuse est gonflée. C’est la phase chaude : la douleur est constante et s’accompagne d’une sensation de chaleur. 

À cette phase chaude succède la phase froide. La peau passe d’un état flétri à lisse, les traces d’œdème s’estompent et la sensation de chaleur fait place à une sensation froide. 

Pour réduire le risque d’apparition de cette maladie, il est conseillé de suivre aussitôt que possible les séances de rééducation prescrites par le podiatre. En effet, plus la zone traumatisée est prise en charge tôt, meilleures sont les chances de retrouver un pied sain rapidement. 

L’usage d’orthèses plantaires peut également s’avérer utile pour permettre aux pieds et aux membres inférieurs de retrouver leur équilibre et leur stabilité. Couplées aux exercices conseillés par votre podiatre, les orthèses vont aussi éviter qu’une raideur avec un alignement irrégulier s’installe dans le pied, diminuant ainsi les risques de complication.

La synostose (coalition) tarsienne

La coalition tarsienne est une autre maladie rare du pied qui consiste en une jonction rigide ou partiellement rigide entre deux os, là où il aurait dû y avoir des tissus souples ou un espace, qui aurait permis la mobilité de l’articulation. Les personnes affectées de ce syndrome rare du pied le sont de naissance, mais les douleurs et les gênes peuvent ne se manifester qu’à l’âge adulte.

Le pied est alors plus rigide et sujet aux blessures et aux entorses. Puisque la zone touchée possède une mobilité réduite, les articulations aux alentours fournissent un effort supplémentaire en compensation, ce qui peut créer une usure précoce et favoriser la survenue de l’arthrose. Dans la moitié des cas, les patients souffrant de la synostose expérimentent ces symptômes aux deux pieds. 

La coalition tarsienne peut être détectée grâce à l’imagerie médicale et votre podiatre est en mesure de vous prescrire un traitement pour mieux vivre avec cette maladie. Parmi les solutions possibles, on trouve :

– le port de chaussures orthopédiques;

– le port d’orthèses plantaires; 

– de la médication;

– ou encore, dans certains cas, une chirurgie.

La maladie de Bessel-Hagen

La maladie de Bessel-Hagen est une pathologie génétique héréditaire également connue sous le nom d’osthéochondromes ou encore exostoses multiples du pied. Il s’agit d’une tumeur généralement bénigne qui consiste en une excroissance osseuse. Cette maladie rare peut toucher les os des pieds, mais peut aussi affecter le genou et le reste du corps. La maladie de Bessel-Hagen fait partie de la famille des exostoses du pied, qui se décline en exostose solitaire et exostose sous-unguéale.

Le patient souffrant de l’exostose solitaire peut ne pas s’en apercevoir, car cette affection rare peut rester sans douleur et ne pas présenter de gêne particulière.
L’exostose sous-unguéale survient habituellement après que les orteils aient subi un traumatisme ou une fracture. Enfin, les exostoses multiples sont quant à elles une maladie génétique héréditaire.

Les exostoses multiples peuvent être visibles, car elles produisent des déformations au niveau des membres atteints. Elles deviennent douloureuses lorsque la tumeur comprime des nerfs, ou entravent les mouvements si elles compriment un muscle ou un tendon. 

Il est cependant possible de traiter certains effets de cette maladie des pieds et de contrer ses effets sur l’alignement des membres inférieurs grâce au port d’orthèses plantaires. Dans le cas des exostoses multiples douloureuses, et dont le volume porte atteinte à la mobilité du pied, il est possible de procéder à une intervention chirurgicale avec un médecin spécialiste. 

Comment diagnostiquer une maladie rare du pied?

Certaines maladies rares du pied peuvent sembler asymptomatiques. Si vous souffrez de douleurs que vous ne parvenez pas à soulager ou à identifier au niveau de vos pieds, votre podiatre peut procéder à un examen afin de déterminer leur origine ainsi que le traitement qui est adapté. N’hésitez pas à consulter les professionnels de la santé du pied du réseau PiedRéseau.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Je comprends
PiedRéseau