La fibromatose plantaire

La fibromatose plantaire

La fibromatose plantaire caractérise l’épaississement du tissu de la voûte plantaire, l’aponévrose.

D’ordinaire, la fibromatose plantaire se déclare sous forme de petites bosses à l’arche  du pied.

Même si elle est généralement bénigne, cette dernière peut finir par engendrer des douleurs pendant la marche et même des difficultés dans les déplacements.

Afin de pouvoir l’identifier avant qu’elle ne devienne véritablement problématique, il convient de savoir en définir les symptômes.

Voici les caractéristiques et les traitements associés à la fibromatose plantaire.

Symptômes et complications de la fibromatose plantaire

Affectant essentiellement l’arche du pied, la fibromatose plantaire est considérée comme bénigne jusqu’à preuve du contraire.

On lui attribue fréquemment les symptômes suivants :

  • L’apparition d’une excroissance ferme près de la cambrure du pied, qui peut rester de la même taille ou alors prendre du volume
  • L’émergence d’autres protubérances semblables à la première sous le pied
  • Dans certains cas, un inconfort à la marche (avec ou sans souliers)

Bien que relativement peu contraignante, la fibromatose qui n’est pas soignée peut amener son lot de complications.

On peut entre autres penser à ;

  • La rétraction de l’aponévrose plantaire créant une fasciite plantaire
  • Plus rarement, une déformation des orteils en griffe ou en marteaux
  • Une déviation du pied en varus
  • Des difficultés au chaussage
  • Une compensation musculaire qui cause une modification de la posture

Causes et facteurs aggravants

Aussi connue sous le nom de maladie de Ledderhose, la fibromatose plantaire ne dispose pas d’une cause bien définie par la communauté scientifique.

Toutefois, certains avancent que la fibromatose plantaire pourrait être attribuable à une cicatrisation déficiente du fascia plantaire.

Les facteurs qui peuvent avoir une influence sur la manifestation de la fibromatose plantaire sont les suivants :

  • L’hérédité
  • Le diabète
  • L’utilisation de certains médicaments
  • Une immobilisation prolongée du pied
  • Un traumatisme au pied comme la déchirure ou l’élongation du fascia plantaire
  • La pratique d’un sport ou d’une activité qui provoque des microtraumatismes répétés sur le fascia plantaire

Advenant le développement de la maladie, il est recommandé de faire appel à un professionnel de la santé pour éloigner le risque de complications potentielles.

Prévenir la fibromatose plantaire

Étant donné la nature imprévisible et bénigne de la maladie de Ledderhose, il peut être complexe de mettre en place des mesures préventives.

Cependant, les initiatives ci-dessous peuvent contribuer à en réduire l’incidence :

  • Le port de chaussures bien adaptées aux dimensions et aux particularités du pied
  • Pratiquer régulièrement une activité d’intensité légère à modérée
  • Maintenir un poids santé et une alimentation équilibrée
  • La mise en place d’une routine d’étirements qui ciblent les mollets afin de relâcher les tensions dans la chaîne musculaire postérieure de la jambe

Si les éléments énoncés plus haut ne parviennent pas à éloigner la fibromatose plantaire, il est recommandé de consulter votre podiatre.

Celui-ci pourra identifier la fibromatose plantaire et proposer le traitement médical le plus approprié à la situation.

Diagnostiquer une fibromatose plantaire

Comme nous avons pu le constater, la fibromatose plantaire a tendance à se faire plutôt discrète et cela rend son identification plus complexe.

Néanmoins, le podiatre dispose d’outils et de méthodes qui lui permettent de la distinguer d’autres pathologies aux symptômes similaires.

Les examens diagnostiques utilisés pour détecter la présence de la fibromatose plantaire sont :

  • L’examen biomécanique : ce type d’évaluation permet à la fois d’examiner visuellement le pied et de palper celui-ci à la recherche d’excroissances suspectes
  • L’échographie du pied : elle facilite la localisation des bosses de chair sur le fascia du pied

Traitements médicaux de la fibromatose plantaire

Puisque cette pathologie cause peu de désagréments notables, le nombre de traitements y étant dédiés est plutôt restreint.

Toutefois, quand l’inconfort provoqué par les nodules fibreux est suffisant, les méthodes de traitements suivants peuvent être employées pour y remédier ;

  • La prescription d’orthèses plantaires sur mesure : ces dernières permettent de réduire l’impact des nodules sous le pied pendant la marche
  • Un traitement à la cortisone : souvent administré sous forme d’injection de cortisone, ce type de méthode thérapeutique vise à réduire l’inflammation et l’importance des bosses qui causent les douleurs

Il est plutôt rare qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire. 

Cependant, si le patient se plaint de fortes douleurs ou que celui-ci rencontre d’importants troubles fonctionnels, l’aponévrectomie peut être envisagée.L’aponévrectomie consiste à sectionner l’aponévrose plantaire problématique de façon partielle ou totale. Puisque ce traitement nécessite une rééducation, il est seulement mis à contribution dans les cas extrêmes.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie