Quels sont les types de verrues plantaires ?

17 juillet 2019 Dermatologie
Quels sont les types de verrues plantaires ?

Sales, encombrantes, honteuses, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les verrues plantaires. Pourtant, même si l’on aimerait pouvoir les ignorer, il est préférable de les traiter le plus rapidement possible.

La verrue est une excroissance cutanée causée par le VPH (virus du papillome humain). 

Bien que prépondérante chez les enfants, celle-ci se déclare plus rarement chez les adultes.

Il n’est pas rare de confondre la verrue avec d’autres problèmes dermatologiques comme les cors ou les callosités. 

Cela pose problème dans la mesure où la verrue doit être traitée différemment des autres troubles plantaires cutanés.

Voyons ce qui distingue les différents types de verrues du pied et les traitements à considérer pour éviter qu’elles reviennent vous hanter.

 

Que peut-on qualifier de verrue plantaire ?

 

À la différence des cors ou de la corne, la verrue plantaire n’est pas due à l’usure de la peau. Elle est d’origine virale et on la retrouve surtout dans la région de l’avant-pied, autour des orteils et sous les ongles. 

Le virus responsable des verrues se retrouve normalement dans les lieux publics où l’on marche sans souliers comme la piscine ou les vestiaires.

Si elles ne sont pas toutes douloureuses au début, certaines verrues non traitées peuvent potentiellement le devenir. 

 

La verrue plantaire unique (myrmécie)

 

La verrue plantaire unique se déclare plus souvent à la suite d’un contact prolongé avec le virus. 

Après une période d’incubation de quelques mois, l’excroissance virale est susceptible d’apparaître

On peut identifier la myrmécie selon certains traits spécifiques :

  • Une lésion plutôt profonde
  • Un anneau de corne se forme et encercle la verrue
  • Une série de points noirs au centre de l’excroissance (des vaisseaux sanguins)
  • Une douleur pendant la marche
  • Des saignements occasionnels

La verrue unique est aussi contagieuse que ses comparses, surtout si elle est grattée. 

Même si elle est généralement inoffensive, la verrue plantaire unique est quand même soumise à des complications si non traitée.

Voici certains des signes qui pourraient signaler une complication:

  • Une réapparition sporadique de la verrue.
  • Des rougeurs autour de la lésion verruqueuse.
  • Une propagation à d’autres zones du pied ou de la jambe.
  • Des douleurs articulaires causées par une mauvaise posture pendant la marche.
  • Une propagation qui s’étend sous les ongles d’orteils.

 

Les verrues plantaires en mosaïque (multiples)

 

Moins répandue que la verrue de type myrmécie, la verrue en mosaïque engendre beaucoup moins d’inconfort que cette dernière.

Bien qu’elle soit souvent confondue avec des callosités, la verrue en mosaïque a une apparence bien distincte.

On la reconnaît notamment avec ces caractéristiques :

  • Présente sur la couche plus superficielle de la peau
  • Divisée en plusieurs plaques de peau ayant parfois l’apparence de mosaïques
  • S’étend sur une surface large de la plante du pied
  • Peu douloureuse

La nature peu inconfortable des verrues en mosaïque ne devrait pas être un obstacle à la consultation d’un podiatre.

 

Traiter efficacement les verrues plantaires

 

Puisqu’il s’agit d’une pathologie relativement peu encombrante, des traitements maison s’avèrent généralement efficaces.

Toutefois, l’apport du podiatre et son diagnostic ne doivent pas être négligés.

Les remèdes suivants peuvent vous aider à combattre les verrues plantaires à la maison :

  • L’application de produits à base d’acide salicylique disponibles en vente libre
  • L’utilisation de cryothérapie (sauf chez les personnes diabétiques)

 

Quand faire appel à un professionnel du pied ?

 

Que ce soit pour traiter une douleur ou écarter les risques d’un cancer cutané, le podiatre est spécialiste de la prise en charge des verrues plantaires.

D’ordinaire, les méthodes thérapeutiques utilisées par le podiatre sont :

  • Les médicaments d’ordonnance
  • Le Cantharone Plus en format topique
  • L’injection de sulfate de bléomycine
  • Le traitement au laser
  • Une chirurgie mineure pour contrer les verrues résistantes

Si votre verrue plantaire occasionne une forte douleur ou qu’elle tarde à se résorber, faites appel à un podiatre.

Il est en mesure de poser un diagnostic et de vous proposer un traitement efficace et personnalisé.

 

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût des innovations en podiatrie

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services. Le respect de votre vie privée est important pour nous.  Consultez notre politique de confidentialité.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!