Qu’est-ce qu’une épine de Lenoir ?

Une épine de Lenoir (aussi appelée épine calcanéenne ou exostose calcanéenne) peut être la cause de bien des douleurs au pied.

 

Si l’épine de Lenoir peut être bénigne et n’a pas nécessairement d’impact sur votre routine, il convient néanmoins de savoir comment la déceler. En effet, celle-ci peut être précurseure d’une fasciite plantaire et devenir ainsi douloureuse !

 

Il ne faut pas oublier que l’épine de Lenoir (ou épine calcanéenne) est une excroissance à l’attache du fascia plantaire. Il convient donc de consulter rapidement un podiatre pour s’assurer que cela ne s’aggrave pas avec le temps.

 

Pour éviter des douleurs au talon ou ailleurs sur le pied, il ne faut pas attendre avant d’effectuer un examen préventif!

 

Les causes et symptômes de l’épine de Lenoir

 

L’épine de Lenoir prend la forme d’une pointe osseuse, souvent causée par une inflammation du fascia plantaire, un ligament situé sous le pied.

 

L’épine calcanéenne survient généralement dans des cas où le fascia plantaire est beaucoup sollicité, entraînant son étirement et créant une tension au niveau du talon. Ces tensions causent parfois de la douleur au talon qui survient généralement le matin au réveil.

 

Il s’agit d’un phénomène qui arrive notamment aux sportifs, particulièrement aux coureurs. En effet, l’impact répété d’un pied au sol lors de la course peut causer une tension. Vous augmentez aussi vos chances d’avoir une épine de Lenoir si vous avez l’habitude de marcher ou courir pieds nus.

 

D’autres causes peuvent expliquer la formation de cette excroissance osseuse, notamment :

 

  • l’obésité,
  • l’arthrite,
  • la génétique.

 

Votre quotidien peut également jouer un rôle, si vous œuvrez dans un domaine exigeant physiquement par exemple.

 

À ne pas confondre avec la fasciite plantaire

 

L’épine de Lenoir est souvent accompagnée par une autre condition du pied, appelée la fasciite plantaire, qui cause généralement de vives douleurs au talon. C’est souvent lorsque l’épine de Lenoir est associée à une fasciite plantaire que les douleurs au pied sont présentes.

 

La fasciite plantaire survient lorsque le fascia plantaire (encore lui !) est trop étiré, voire rompu. Comme le fascia plantaire soutient l’arche du pied, le fait de l’étirer peut entraîner des douleurs. Bien qu’elles soient reliées, l’épine de Lenoir et la fasciite plantaire sont deux conditions différentes, il ne faut pas confondre.

 

Le podiatre : un allié important pour vaincre l’épine de Lenoir

 

Pour vous débarrasser de vos douleurs au talon, le podiatre est le professionnel par excellence. Il est en mesure de prévenir la douleur et de rapidement mettre sur place une solution adéquate à votre situation. Il pourra notamment passer votre pied aux rayons X pour y déceler des anomalies.

 

Voici quelques solutions pour combattre les douleurs liées à l’épine de Lenoir :

 

  • les orthèses plantaires,
  • les bandages thérapeutiques,
  • le laser,
  • le shockwave.

 

De plus, dépendamment des cas, certaines manipulations thérapeutiques et les injections de cortisone peuvent aider à soulager les douleurs.

 

La podiatrie est le moyen tout désigné pour prévenir les douleurs au talon ou ailleurs sur le pied.

On va toujours plus loin avec des pieds en santé !

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur l’épine de Lenoir ?

Consultez PiedRéseau pour obtenir des réponses à toutes vos questions.