Comment choisir de bons bas pour l’automne

Mise à jour le mai 24, 2024

Comment choisir de bons bas pour l’automne

L’automne au Québec est aussi beau qu’imprévisible. Saison des pommes et des courges, mais aussi des longues balades dans le bois, l’automne est bien plus agréable lorsqu’on en profite bien équipé. Les pluies intempestives sont légion et il n’est jamais agréable d’écourter une activité de plein air à cause d’un équipement non adapté. Tout comme le choix de vos souliers d’automne, les chaussettes d’automne méritent que l’on s’y attarde.

Qu’est-ce qu’une paire de chaussettes d’automne ?

Une paire de chaussettes d’automne va tenir vos pieds au chaud et au sec. Elle doit donc être respirante pour éviter que vos pieds ne prennent froid en restant humides. Le secret se trouve dans le choix des textiles  : fibre naturelle comme la laine, ou synthétique. Le coton est à proscrire seul puisque cette fibre absorbe l’humidité, mais ne l’évacue pas.

Une bonne paire de chaussettes d’automne ne sera pas aussi épaisse qu’une paire de bas pour l’hiver. La raison de cela est qu’elles doivent pouvoir être portées avec des chaussures de saison, des souliers de randonnée ou de course, et non de grosses bottes. Vous pouvez les choisir hautes ou basses, ces dernières étant souvent privilégiées par les coureurs. 

Si vous êtes sportif, certaines chaussettes sont même conçues avec du rembourrage au talon et aux orteils pour un meilleur confort lors de votre pratique.

Des chaussettes chaudes pour différentes activités

Continuer à profiter de l’extérieur malgré les baisses de température est une excellente idée. Pour vous assurer la meilleure expérience possible, choisissez vos chaussettes d’automne en fonction de votre activité, de la durée et des températures. Le matériau, les coutures (elles ne doivent pas vous gêner) et l’épaisseur sont les principaux critères à vérifier.

Pour les randonneurs, les textiles mixtes offrent une bonne alternative. Mélange de matière synthétique et de fibres naturelles, ces bas permettent de garder les pieds au sec pour éviter les frottements et la formation des ampoules. Ces modèles vous tiendront davantage au chaud que des bas entièrement synthétiques, mais leur tissage permettra aussi au pied de respirer pendant l’effort. Attention aux chaussettes trop épaisses  : si votre pied se trouve trop serré dans la chaussure, cela empêche une bonne circulation sanguine et vos pieds risquent de se refroidir.

Les coureurs, quant à eux, pourront privilégier des bas synthétiques qui ont l’avantage de sécher rapidement et d’évacuer la chaleur. Généralement plus bas que ceux dédiés à la marche, qui peuvent monter jusqu’au mollet, certains bas pour courir ont aussi la capacité d’évacuer les odeurs. Pour les coureurs qui prévoient des itinéraires longs ou accidentés, il est possible d’opter pour des bas de compression, qui viendront soutenir la circulation sanguine. 

 Les types des chaussettes (matériel de conception)

Les chaussettes d’automne se déclinent en une variété de formes, d’épaisseurs et de textiles. 

La chaussette en laine, la plus chaude, peut être faite de laine d’alpaga, de mérinos, ou d’angora. Elle est respirante et douce, écartant ainsi la crainte de sentir des démangeaisons à cause des fibres. Une déclinaison d’épaisseurs est offerte sur le marché, afin de répondre aux besoins de l’activité que vous allez pratiquer. 

Les chaussettes en soie sont aussi d’origine animale et garderont vos pieds au chaud, mais elles sont beaucoup plus fines que celles en laine. 

Viennent ensuite les chaussettes en matière synthétique. Celles-ci ont une durée de vie plus longue que leurs consœurs en laine et sont plus souples. Elles sont cependant un peu moins chaudes, mais si vous craignez d’avoir froid, sachez qu’il existe beaucoup de bas d’automne chauds, en fibre synthétique mélangée à de la laine.

Entretenir ses chaussettes d’automne

Si vous voulez offrir une belle vie à vos bas d’automne, il y a quelques précautions à prendre pour leur entretien. La température de lavage et les conditions de séchage varient d’une fibre à l’autre.

Les bas de laine sont les plus fragiles. L’idéal est de procéder à leur lavage à la main, à l’eau froide, puis de les laisser sécher à plat sur un étendoir. Le fait de les suspendre pourrait les déformer. Il est possible aussi de les laver à un cycle délicat, en machine, toujours à l’eau froide. 

Les chaussettes en matière synthétique peuvent être lavées en machine, en veillant à ne pas dépasser les 40 °C. Elles pourront ensuite être mises à sécher au sèche-linge à basse température.

Bien entendu, l’idéal est de se référer aux indications du fabricant afin de vérifier les particularités d’entretien. 

Mon podiatre peut-il m’aider à choisir mes chaussettes d’automne ? 

Il est possible que vous éprouviez des douleurs au pied ou que vous souffriez d’un ongle incarné ou encore d’une verrue plantaire. Dans ces conditions, comment choisir le bon bas ? Vous pouvez vous adresser à votre podiatre, qui pourra vous conseiller sur le textile à privilégier. 

Trouver une clinique
Un membre