L’injection de cortisone

Voir tous les traitements

L’injection de cortisone, parfois appelée « infiltration de cortisone », est une solution souvent bénéfique en podiatrie pour soulager des douleurs aiguës ou chroniques reliées à plusieurs problèmes musculo-squelettiques. En effet, la cortisone est une hormone fréquemment utilisée comme anti-inflammatoire pour soulager certaines douleurs articulaires, rougeurs, inflammations ou enflures.  

Découvrez-en davantage sur l’injection de cortisone, un traitement efficace aux nombreux bienfaits, mais qui doit généralement être utilisé à court terme, avec prudence et discernement, par un professionnel de la santé.

 

La cortisone : un dérivé du cortisol

La cortisone est une version synthétique du cortisol (aussi appelée « hydrocortisone »). Il s’agit d’une hormone stéroïde sécrétée par les glandes surrénales, présentes sur la partie supérieure de vos reins.

Cette hormone a notamment pour objectif de réguler le taux de glucides, de lipides et de protéines dans votre organisme. Elle occupe également un rôle important dans la gestion du stress.

 

L’injection de cortisone : idéale pour soulager de nombreuses douleurs aux pieds

 

  • Les tendinites au pied
  • Le syndrome du tunnel tarsien
  • Le fibrome plantaire
  • Les douleurs au talon
  • Les douleurs à la cheville
  • Les douleurs au genou
  • Les douleurs sous le pied

L’injection de cortisone : quand les traitements conservateurs ne suffisent pas

Pour traiter vos douleurs inflammatoires en podiatrie, on fait souvent appel à ces traitements pour soulager votre mal et, dans des cas plus graves, à la chirurgie.

Parmi les traitements conservateurs les plus couramment utilisés en podiatrie, on retrouve le repos, l’application de glace, des étirements ou des orthèses plantaires. Cependant, ce n’est pas toujours suffisant pour vous guérir de manière optimale, et c’est là que l’infiltration de cortisone peut devenir utile.

Ainsi, si la prise de médicaments ou les séances de physiothérapie ne parviennent pas pleinement à vous soulager, il devient important de songer à la cortisone. Parlez-en à votre podiatre.

 

Les premiers traitements à la cortisone

Dans les années 1930 à 1950, on s’est intéressé aux propriétés thérapeutiques des glandes surrénales. Après de nombreuses expérimentations, une équipe de chercheurs américains a fini par découvrir que le cortisol avait aussi de formidables propriétés anti-inflammatoires.

Des chimistes ont ainsi voulu recréer ses effets, menant à la création de la cortisone. La prise de cortisone a alors démontré que les symptômes des patients disparaissaient par la suite, notamment dans des cas d’arthrites ou de rhumatismes.

La découverte de ce traitement a valu à ses auteurs le prix Nobel de médecine en 1950. Elle a mené à la création des médicaments corticoïdes, utilisés aujourd’hui pour traiter de nombreuses maladies, dont plusieurs liées aux pieds, aux chevilles, aux tendons ou aux genoux.

Il est par la suite devenu possible d’injecter de la cortisone directement dans la zone douloureuse de votre corps. De cette façon, on parvient à freiner certains effets indésirables de plusieurs maladies dégénératives, respiratoires ou dermatologiques.

Toutefois, l’infiltration de cortisone ne sert pas qu’à soulager, elle est également utilisée à des fins thérapeutiques. La cortisone ne va pas régler la cause de votre douleur, mais elle va réellement stopper l’inflammation ou le gonflement de la zone affectée.

En podiatrie, l’injection de cortisone peut donc s’avérer être un traitement conservateur très efficace pour de nombreuses pathologies.

 

Les avantages de l’injection de cortisone dans votre traitement en podiatrie

À court terme, l’injection de cortisone est très bénéfique. En plus de réduire la douleur, voici quelques-uns de ses effets positifs dans un traitement podiatrique :

  • élimine les inflammations ou gonflements
  • réduit le temps de convalescence
  • accélère le soulagement de la douleur
  • s’imprègne facilement dans les tissus
  • est une hormone naturelle
  • est non-toxique
  • est non-allergène

Les bienfaits de l’infiltration cortisonée sont donc très utiles lors de votre traitement podiatrique. Toutefois, son usage à long terme peut causer plusieurs effets secondaires. Ainsi, le podiatre utilise cette hormone avec prudence lors de votre traitement.

 

Les effets secondaires de l’injection de cortisone sur votre organisme

L’injection de cortisone est très sécuritaire dans la grande majorité des cas.

En effet, l’utilisation de la cortisone lors d’un traitement podiatrique n’aura généralement pas d’impact négatif sur votre organisme, puisque son usage est local et ciblé à un seul endroit. De plus, l’injection de cortisone est une solution qui s’échelonne sur une courte période de temps.

Il est très important de ne pas confondre les effets de la prise de cortisone en comprimés à ceux de la cortisone injectée dans une zone précise de votre corps. Les effets ne sont pas les mêmes.

À court terme, il est possible que l’infiltration de cortisone cause de petits désagréments d’une durée de 24 à 48 heures après la procédure. Toutefois, ces effets ne sont généralement pas plus importants que ceux d’une prise de sang. De plus, les effets thérapeutiques et les soulagements de la douleur se font ressentir rapidement.

Voici quelques autres effets secondaires de l’injection de cortisone à court terme :

  • des rougeurs, des petits saignements ou des démangeaisons peuvent survenir dans la zone de l’injection
  • la peau peut également changer de couleur dans la zone où l’injection a eu lieu
  • chez les femmes, des modifications au niveau du cycle menstruel sont possibles
  • chez les diabétiques, la cortisone injectée peut mener à une augmentation de votre taux de glycémie pour quelques jours, il est donc important de consulter un médecin avant de procéder.

Pour éviter les effets secondaires au maximum, le podiatre va limiter au maximum le nombre d’injections de cortisone.

 

Quelques mythes sur l’injection de cortisone

Il existe plusieurs mythes concernant les traitements à la cortisone. Certains d’entre eux peuvent en dissuader plusieurs de subir ce type d’opération pour soulager leurs douleurs en podiatrie. On affirme notamment que la cortisone fait grossir, peut fragiliser les os ou peut nuire au développement du bébé chez les femmes enceintes. Or, toutes ces affirmations sont inexactes quand on parle de cortisone injectée sur une courte période.

Comme indiqué précédemment, il ne faut pas confondre les effets de la cortisone en comprimés et ceux de la cortisone injectée sur une courte période. Rétablissons quelques faits.

Bref, si elle est injectée de manière échoguidée et à des fins thérapeutiques par un podiatrique, la cortisone n’est pas dangereuse ni dommageable.

 

Comment se déroule une injection de cortisone en podiatrie ?

Si un traitement à l’infiltration de cortisone s’avère nécessaire pour vous soigner, vous serez pris en charge de manière sécuritaire par une équipe de podiatres expérimentés.

Voici le déroulement normal d’un traitement à la cortisone chez Pied Réseau :

 

  • L’examen préliminaire : avant de procéder à l’injection, notre équipe procède à une évaluation de vos antécédents médicaux et de vos capacités motrices. Des radiographies peuvent être effectuées pour identifier avec précision la zone à traiter. Par la suite, nous pouvons déterminer si une injection de cortisone est possible pour vous traiter.
  • Le plan de traitement : une fois l’évaluation complétée, un plan de traitement personnalisé est produit pour assurer le meilleur traitement.
  • L’échographie : si le traitement à la cortisone s’avère possible et nécessaire, une échographie de la zone à injecter peut être pratiquée. Ainsi, notre équipe s’assure de pouvoir procéder de manière précise, indolore et sécuritaire. Elle peut également évaluer l’état de la situation et déterminer la quantité de cortisone nécessaire pour faire cesser la douleur.
  • L’injection guidée : la cortisone vous est administrée de manière prudente. Notre équipe se guide grâce à l’échographie, qui lui permet de suivre la progression de l’injection de cortisone. L’aiguille est également repositionnée au besoin. De cette façon, vous pouvez être assuré que notre équipe ne recommencera pas plusieurs fois par manque de précision.
  • La conclusion : une fois la cortisone correctement administrée dans votre organisme, un bandage est appliqué sur la région affectée. Un suivi est par la suite effectué lors de votre prochaine visite.

 

Veuillez noter que selon les cas, il est possible que plusieurs injections soient nécessaires. Le podiatre est en mesure de déterminer la meilleure façon de faire en fonction de votre condition.

 

L’infiltration cortisonée : pour retrouver votre bien-être au quotidien

Bien qu’elle ait de très bons avantages, l’injection de cortisone ne fonctionne pas nécessairement avec tout le monde. Il importe donc de consulter rapidement un podiatre lorsque vous éprouvez des douleurs inflammatoires importantes, que ce soit dans le pied, dans le talon, dans la cheville ou dans les genoux.

Évitez que les douleurs et les symptômes de votre condition s’aggravent et nuisent totalement à votre quotidien. Contactez rapidement un spécialiste en cas de besoin. Il saura déterminer si une injection de cortisone est la meilleure solution.

Contactez une clinique Pied Réseau pour trouver réponse à toutes vos questions concernant vos douleurs et pour bénéficier du meilleur traitement.